CAPSULE WHAT ?

Hello tous!

Un petit update de la situation de la garde-robe capsule s'impose après environ 4 semaines de confinement ... eh oui, 1 mois déjà !

Tout d'abord, quelques révélations :

1- Ma famille n'est pas minimaliste et ne doit pas bien comprendre le principe d'une garde-robe capsule. Et je fais bien partie de cette famille, la pomme ne tombe jamais loin du pommier, comme on dit.

2- La question "Que vais-je bien pouvoir mettre aujourd'hui ? " suivie de 5 à 10 minutes (minimum) les yeux dans le vide devant sa penderie ne dépend pas du nombre de vêtements que l'on a (dans mon cas).

3 - Je n'aime pas m'habiller deux jours de suite de la même façon, une garde-robe restreinte me pousse donc à être créative (good point!).

En effet, dès que j'ai publié le précédent article annonçant que j'allais tenté de vivre avec une garde-robe capsule de moins de 30 pièces, ma soeur a envoyé un message sur la conversation de famille en disant qu'elle avait une caisse pleine de vêtements dans laquelle je pouvais piocher. Puis au bout de deux-trois semaines, ma mère a commencé à ranger et trier et vouloir me refiler tout un tas de trucs. Bon, qu'est ce que vous n'avez pas compris dans le mot "challenge" ou dans le terme "capsule" ? Voilà, ma famille n'est pas minimaliste et le concept semble incompréhensible pour elle. Concrètement, quel a été l'impact sur mon challenge ? J'ai effectivement ouvert la caisse de ma soeur (la boite de Pandore ? maybe), poussée par la curiosité - mon plus grand défaut ou ma plus grande qualité, who knows -, et j'ai ajouté trois hauts à ma garde-robe et échangé un jean (je n'avais pas porté mon jean slim bleu foncé, je l'ai donné à ma mère et l'ai remplacé par un jean clair slim stretch). Ensuite, j'ai ajouté une robe-chemise de ma mère. Et aujourd'hui, j'ai complètement craqué avec un nouveau vide-dressing de ma mère, décidant qu'il était temps d'arrêter ce challenge. Ma garde-robe reste restreinte, on ne va pas se mentir, je ne suis pas chez moi, mais disons qu'on ne peut plus vraiment dire que c'est une capsule. Quoiqu'il n'y a pas de nombre défini dans une garde-robe capsule ... mais mon objectif était plutôt de vivre avec une trentaine d'item max. Pari presque réussi! En effet, je n'ai pas porté l'un des t-shirts prévus du tout, et très peu mes chaussures et mes manteaux (confinement oblige) et même deux robes.

D'autre part, j'ai tout de même eu des moments de grande solitude le matin face à ma penderie ... comme je n'aime pas être habillée deux jours de suite de la même façon, que j'ai 10 vêtements ou 100, la même question se pose : "QUE VAIS-JE BIEN POUVOIR METTRE AUJOURD'HUI ??" Moi qui pensait que le fait d'avoir moins de vêtements permettrait de résoudre ce dilemme quotidien par un simple principe de cause à effet aka "moins de vêtements => moins de choix => moins de questions à se poser => moins de temps pour se préparer le matin", je me suis grandement trompée car mon cerveau ne fonctionne pas de cette façon. Alors, je ne me suis pas chronométrée, peut-être que j'ai effectivement gagné une minute chaque matin ou bien que c'est à force de vivre avec une garde-robe capsule et donc qu'il faut attendre que cela devienne une habitude pour gagner du temps. Toujours est-il que mon cerveau réagit de la sorte : "Qu'est-ce que j'ai envie de mettre aujourd'hui? Est-ce que je veux être confortable, stylée, etc ...? Il est hors de question de porter la même chose que la veille et l'avant-veille. Comment créer une tenue différente en mélangeant les hauts et les bas autrement ?" Et voilà, cinq à dix minutes plus tard, toujours en serviette de bain, à songer que je pourrais commencer à travailler dans cette tenue, le temps que je décide comment je veux m'habiller pour le reste de la journée.

Globalement, quel bilan puis-je en tirer ?

On peut vivre avec moins, c'est indéniable, et le plus grand avantage à cela, à mon sens, n'est pas le temps, mais le rangement ! Cela prend très peu de place. On peut le déplacer aisément si on déménage, part en vacances, ou change tout simplement de meuble ou d'organisation chez soi. Cela prend aussi très certainement moins d'espace mental car l'air et les énergies circulent mieux lorsqu'il y a moins de choses.

Cependant, j'aime varier mes tenues, et en avoir des nouvelles pour avoir l'impression de me renouveler ou que sais-je, et donc même si j'ai envie de faire du tri maintenant, je sais que je n'arriverai probablement jamais à réduire ma vraie garde-robe à si peu ... Le vrai fond du problème, c'est que j'aime mes vêtements, j'aime m'amuser avec pour créer des tenues, j'aime les porter pour me sentir bien et confiante. Bref, cela me pose un nouveau dilemme. A voir comment je gère cela par la suite. Peut-être que je pourrais prévoir une garde-robe capsule par saison comme certaines personnes le font, mais à part certains items (très chauds ou au contraire trop estivaux), actuellement, j'utilise presque toute ma garde-robe à l'année, je ne sais donc pas si c'est une bonne solution pour moi.

En revanche, pour ce qui est des sous-vêtements, je ne serais jamais minimaliste pour la simple et bonne raison que je déteste faire des lessives plusieurs fois par semaine (ok, je vais peut-être devoir m'y mettre un jour quand on sera plus de deux sous le même toit, mais pour l'instant, ce n'est pas le cas!).

Voilà, un peu de futilité dans ce contexte étrange qui perdure, ça ne fait de mal à personne. J'essaierai d'être un peu plus ponctuelle dans les semaines à venir (il faut que je trouve l'inspiration pour de nouveaux articles...).

Prenez soin de vous ! Bon confinement !

Xoxo

#garderobecapsule #bilan #secondemain #thrith