COVID-19 OU VIVRE AVEC UNE GARDE-ROBE CAPSULE

Hello cher lecteur,

J'espère que tu te portes bien en ces temps étranges, que tu prends soin de toi et de ta communauté, notamment en restant chez toi. Qui dit télétravail ne dit pas forcément plus de temps pour soi (ou du moins, pas tout de suite), mais dis en tout cas organisation de son temps un peu plus flexible. Alors bien sûr, il est important de conserver une routine pour ne pas s'enliser et pour au contraire rester actif, et parfois demeurent tout de même quelques impératifs (un rendu de dossier à telle date ou une réunion à telle heure par exemple), mais pour le reste, on peut arranger un peu son emploi du temps comme on le souhaite. Et surtout, on ne perd pas tout ce temps si précieux dans les transports et les déplacements, on a donc un petit peu plus d'énergie pour faire autre chose ... sauf peut-être si vous avez vos enfants qui courent dans tous les sens par manque d'espace. Voilà donc pourquoi je reprends aujourd'hui la plume, ou plutôt le clavier, après près de deux mois sans nouvelle - ce n'est pas faute d'avoir commencé l'article sur mes bons plans seconde main.

Bref, voyons le verre à moitié plein, le positif dans le négatif, car comme on dit si bien "de tout mal naît un bien". Grâce au COVID-19, ou coronavirus, et au confinement qui en découle, je me retrouve obligée malgré moi de réaliser un challenge que je souhaitais mettre en place un de ces quatre : faire une garde-robe capsule pour vivre avec moins.

En effet, j'étais montée à Paris pour le week-end, ayant donc à peine de quoi tenir cinq jours niveau vêtements. Et me voilà bloquée en région parisienne, incapable de rejoindre mon appartement lyonnais (c'était un choix aussi, même si je suis bien triste pour mes plantes ...), et donc par extension ma garde-robe complète. Un peu l'impression de revivre mon voyage en sac à dos au Mexique, sauf qu'il ne fait pas 30 °C.

Le confinement est prévu pour 15 jours, mais je pense que cela va malheureusement durer plus longtemps (surtout quand on voit que la première nuit du confinement, plus de 4 000 personnes avaient enfreint la loi de sortir avec une attestation pour raison essentielle). Donc pour tous ces jours à venir, voici ma garde-robe capsule plus ou moins choisie :

# Initialement dans ma valise, il y avait :

- un jean slim taille haute

- un jean bootcut taille basse

- une robe grise mi-longue - une robe salopette en velours côtelé marron

- une jupe longue léopard

- un petit pull orange

- un t-shirt manches longues blanc

- un crop top manches longues noir

- un débardeur bleu marine

- une marinière

- un trench noir

- un foulard

- un pyjama débardeur-short

- 5 culottes

- 2 soutiens-gorges (un noir et un beige)

- un collant noir

- 3 paires de chaussettes

- une ceinture en cuir marron

- une paire de bottines noires

- une paire de chaussures plates noires

# Ce que j'ai acheté avant le confinement pour me faire plaisir parce que je venais d'annuler mon week-end à Bruxelles (achat compulsif, bonjour!) :

- 3 paires de chaussettes

# Ce que j'ai acheté en cédant à la panique (certains ont paniqué en faisant des réserves démesurées de papier-toilette, chacun son truc) :

- une culotte blanche

- un t-shirt blanc

- un ensemble taille 12 ans legging pantacourt + t-shirt

# Ce que ma mère m'a donné (avait prévu de me donner + avait prévu de donner à Emmaus) :

- une robe bleu marine

- une jupe à motif noir/blanc/orange

- une petite veste bleu marine

- un pantalon de pyjama/jogging noir

- un débardeur de sport gris

- un t-shirt de sport rose

- un jean gris

- une paire de chaussettes noires

- un manteau bleu et blanc

# Ce que j'empreinte à mon mec ou ma mère, ou que j'ai retrouvé dans ses tiroirs qui m'appartenait déjà :

- un pull

- une doudoune beige

- une paire de chaussettes blanches

Donc oui, j'ai fait une entorse à mon défi de ne plus acheter de vêtements neufs (duquel j'excluais les sous-vêtements). C'est une entorse limitée, dont je ne suis pas fière, mais que je ne regrette pas, car ce n'était pas dit que ma mère avait encore son sac de fringues à donner à Emmaus. Alors oui, j'aurais pu piquer des items directement dans son dressing, mais si on part pour un confinement de 45 jours, je pense qu'il est mieux pour les relations mère-fille de faire dressing à part, sauf cas exceptionnel. Parce que déjà habiter chez ses parents à nouveau, ce n'est pas si simple, même si c'est moins compliqué maintenant qu'il y a 5 ou 6 ans (la vieillesse a du bon elle aussi a priori), alors si en plus on se retrouve en sortant de la douche, c'est no limit. Pas grave, je rajoute un mois de défi (et puis comme je l'ai déjà dit, je ne reprendrais probablement pas mes anciennes habitudes anyway).

En tout cas, ma garde-robe capsule contient donc, sans compter les sous-vêtements et les accessoires*, 3 jeans, 3 robes, 2 jupes, 8 hauts, 2 pantalons/legging de sport/pyjama, 1 short de pyjama, 3 débardeurs/t-shirt de sport/pyjama, 2 manteaux et 2 paires de chaussures, soit un total de 26 pièces (+ 2 pièces joker) ! Je suis parée! (on ne va pas se cacher que je pense qu'il me manque ma brassière de sport et mes chaussures de sport pour être au top, mais on fait avec les moyens du bord).

* ok, juste pour vous j'en fais le compte : 7 paires de chaussettes, 1 collant, 6 culottes, 2 soutiens-gorges, 1 ceinture et 1 foulard, soit 18 pièces.

Voici ma garde-robe en quelques looks (non, je ne vous montrerai pas les pyjamas, pas d'inquiétude), et je vous ferais un récap post-confinement sur mon état d'esprit après avoir testé la garde-robe capsule, et donc avoir vécu avec moins au quotidien.

#secondemain #mode #garderobecapsule #thrith #covid19