SUNSHINE COAST #2 : AUSTRALIA ZOO, GLASS HOUSE MOUNTAINS & BRIBIE ISLAND


Bribie Island - June 2019

Bonjour cher lecteur,

Voici la seconde partie de nos tribulations le long de la Sunshine Coast, entre Brisbane et Noosa. Chaque lieu se fait aisément en une journée, chacun étant situé à environ 1h de Brisbane (ou de Noosa).

Australia Zoo

The Irwin Family at the Australia Zoo - June 2019

Qui connaît Steve Irwin, The Crocodile Hunter? Bon, je l'avoue, avant de rencontrer J., je n'en avais jamais entendu parler. Quoique mon grand-père aurait sûrement adoré ses émissions - et adoré nous les faire découvrir -, cela n'est jamais arrivé jusqu'à moi. Peut-être que ça ne passait pas sur les chaînes françaises gratuites, mais seulement sur le câble que nous n'avions pas à l'époque. Bref, c'est un vrai Crocodile Dundee, qui a attrapé des vrais crocodiles et d'autres bestioles dangereuses et/ou venimeuses, pour leur offrir un environnement décent dans le zoo que ses parents avaient créé et les protéger d'une mort prochaine (en même temps, si un féroce crocodile territorial a décidé de loger au fond de ton jardin, je pense que c'est naturel de se dire que c'est lui ou toi, et qu'en général, tu te choisis toi-même!), tout en sensibilisant le monde au sujet de ses animaux aux mauvaises réputations.

Steve Irwin est maintenant décédé (une raie pastenague l'ayant piqué au coeur), mais sa famille a repris le flambeau et le zoo est ouvert tous les jours de l'année, de 9h à 17 h (sauf Noël). C'est plus qu'un simple zoo : la plupart des animaux qui s'y trouvent ont été sauvés d'une mort certaine, certains ont un autre environnement à l'abri des regards et les animaux changent de place pour ne pas toujours être exposés aux visiteurs surexcités. Vous pouvez certes prendre une photo avec un koala, mais le koala n'est pas le même toute la journée, il change régulièrement pour pouvoir aller se reposer (un koala dort 18 à 22h par jour, c'est pire qu'un chat). Il y a quelques "spectacles" d'animaux, car oui certains sont un peu dressés (comme les tigres, mais ils ne font pas de sauts à travers des cercles de feu, ils se mettent uniquement dans des positions qui sont naturelles pour eux et boivent du lait ou mangent des petits bouts de viande, et apprennent à marcher en laisse pour pouvoir se balader dans le parc avant l'arrivée des visiteurs), mais cela ne dure jamais plus de 30 minutes (blabla inclus, donc ça peut être uniquement 15 min) 1 fois par jour et ce ne sont pas tout le temps les mêmes animaux qui se prêtent à ses démonstrations. D'autres parts, ceux qui s'occupent d'eux ne les forcent pas : si l'animal ne veut pas sortir de l'eau ou voler à tel endroit, ils ne font rien pour le faire aller dans le "bon" chemin. Bref, c'est un lieu de protection des animaux avant tout (il y a même un hôpital pour eux) et de sensibilisation envers la faune et la flore, et le rôle des humains de continuer à les protéger.

Je conseille d'arriver pour l'ouverture (à 9h) et de ne pas prendre le petit train qui vous emmène à l'autre bout du parc. En effet, la première navette ne part qu'à 9 h 30 (elle est même partie en retard pour nous) et s'arrête à 3 arrêts avant le terminus (chaque arrêt prend un certain temps), vous perdez donc limite plus de temps à l'attendre qu'à marcher directement jusqu'à la partie Afrique. De plus, elle permet d'embarquer de nombreux passagers, vous débarquez donc avec tout un tas de gens au même endroit d'un seul coup... Nous étions assez chanceux car, même s'il y avait une ou deux classes d'écoliers, ce n'était pas encore les vacances et il n'y avait pas tant de gens (en tout cas, pas autant qu'à Island of Adventures en Floride - mais je pense qu'il n'y a jamais autant de monde!).

Glass House Mountains

Glass House Mountains from Wild Horse Mountain - June 2019

Juste à côté du Australia Zoo, se trouvent les extraordinaires Glass House Mountains, des anciens volcans. Montagnes sacrées pour les premières nations australiennes, ces dernières n'y montent pas, car pour eux les dieux ou leurs esprits y habitent. Il y a d'ailleurs des panneaux à l'entrée des trails expliquant ce que ces monts représentent pour eux et demandant de ne pas y grimper pour respecter leurs croyances.

D'autres panneaux, notamment pour le mont Beerwah, indiquent de ne pas y monter si vous n'êtes pas un grimpeur aguerri. Nous avons ignorer tous les panneaux pour finalement être confrontés à la réalité : si un chemin de "randonnée" parle de "scrambling" et est classé comme difficile (4/5 d'après leur échelle), c'est vraiment le cas. Contrairement au Québec, où une randonnée jugée difficile ne l'est pas tant, ici ça l'est. Et "scrambling" veut dire "escalade sans corde". Bref, après avoir commencé l'ascension, entendu une asiatique pleurer de peur au-dessus de nous et son compagnon lui assurer que ça n'est que du mental, nous avons jeté un coup d'oeil vers le bas et plus ou moins paniqué. Nous n'étions clairement pas équipés pour grimper des rochers glissants et J. n'avait quasiment jamais fait d'escalade de sa vie. Nous avons tenté de redescendre, des australiens de Melbourne nous ont assistés pour nous aider à caler nos pieds aux bons endroits. Je ne sais pas si je tiens mon côté aventureux de mon grand-père, mais j'étais prête à continuer, à monter jusqu'en haut, sans penser à comment on allait pouvoir redescendre. Mais j'ai bien compris que J. n'allait pas pouvoir monter plus haut et surtout que c'était irraisonné. Il y avait un réel danger : il avait plu la veille et la roche était glissante.

Nous voulions à la base aller sur le Mont Ngungun, mais il est présentement fermé pour rénovations. En bref, je vous conseille de vraiment bien vous renseigner sur les différents trails (pas comme nous) et de prendre pour argent comptant les avis de difficultés au regard de vos capacités (pas comme nous - et être en forme physique ne suffit pas, il faut savoir escalader pour de vrai et être équipé!).

Ou pour éviter tout risque (sans compter les serpents qui se baladent et les moustiques) et pour profiter d'une superbe vue à 360°, vous pouvez monter en haut de Wild Horse Mountain. La marche est pentue, mais elle ne prend que 10 min et est pavée (on peut y faire rouler une poussette si besoin), et le point de vue (qui est en réalité une tour anti-feu) est vraiment splendide. On se rend compte à quel point c'est plat autour... Et on apprend qu'une partie de la forêt que l'on peut admirer de cette hauteur est en réalité plantée par l'homme pour conserver la biodiversité malgré les incendies.

Un lien intéressant pour les randonnées (et escalades en nature) partout en Australie : Aussie Bushwalking.

Bribie Island

Bribie Island - June 2019

Comme son nom l'indique, c'est une île avec une immense forêt, un parc national* et une plage infinie qui fait tout le tour de l'île ou presque.

Nous sommes allés nous balader sur la plage Woorim Beach, qui a une section ouverte aux chiens sans laisse (nos amis à quatre pattes sont les plus heureux du monde à cet endroit!) et qui n'a pas les plus grosses vagues (on peut presque y nager pour de vrai). La plage était vraiment à couper le souffle, du sable quasiment blanc, large, remplie de petits crabes à certains endroits et surtout calme. Peut-être que c'était parce que c'était un lundi d'hiver, malgré les vacances scolaires... Mais nous étions presque seuls par endroits.

À côté de la plage, vous pouvez trouver quelques petits cafés et restaurants. Attention l'hiver en semaine, ils ferment tous autour de 15 h 30. Nous avons pris un milkshake chez Mojo's on the beach, qui goûtait tout simplement le lait agité. Bref, clairement pas le meilleur milkshake de notre vie. Servi dans le même type de contenant que Mcdo vous donne pour boire votre soda. Pas très zéro déchet, mais cela offre l'avantage de pouvoir aller se poser sur un banc avec vue sur l'océan.

*Attention, les parcs nationaux dans le Queensland requiert presque tous un 4x4 pour pouvoir y circuler : des chemins de terre boueux et peu de réels chemins de randonnées comme on en trouve au Canada ou en France (on en trouve tout de même, il faut juste bien faire ses recherches et ne pas s'attendre à ce que l'on peut trouver au Québec ou dans les Alpes). C'est donc la raison pour laquelle nous n'avons pas visité Fraser Island, ni Mooloolah River National Park, ni Bribie Island National Park.

Autre chose à faire à Bribie Island : la Butterfly House, ouverte les mercredis et les dimanches uniquement, de 10h à 16h, où vous pouvez admirer les papillons voleter d'une fleur à l'autre.

Et voilà qui conclut nos excursions sur la Sunshine Coast. À bientôt pour de nouvelles aventures!

xoxo

#sunshinecoast #australie #voyage #plage #randonnée