USA FROM NORTH TO SOUTH : TRAVERSÉE & REMONTÉE - ROAD-TRIP USA 2015-2016 #3


4 acolytes : un respo voiture, un respo application "Here" (the GPS) qui pouvait aussi prendre le volant, un respo playlist, une respo triccount !


Bref une fine équipe qui a levé les voiles le mardi 22 décembre 2015 vers 22h (heure de Montréal), le coffre plein (on avait même une tente et deux ou trois sacs de couchage - just in case !), des tupperwares de brownies pour passer la nuit, et des redbulls dans les portières. 14 jours ensemble, let's go !


Nous avions découpé le trajet de sorte à ne pas avoir trop d'heures de route par jour ... Sauf pour la première étape, Montréal -> Chicago, non stop (sans compter les quelques haltes nécessaires et le trajet en ferry à la frontière).


1ère étape : The Windy City for Christmas


Vous trouverez toutes les informations sur nos 4 jours à Chicago par ici, dans l'article qui est tout consacré à cette ville du nord des USA.


Il ne faisait pas trop froid mais pas très beau non plus, cependant nous avons évité la neige qui a frappé quelques jours à peine après notre départ !



2ème étape : Saint-Louis sous la pluie


Son arche était si belle, même sous la pluie ... Connue sous le nom de Gateway Arch en mémoire du surnom de Saint-Louis, "Gateway to the West", c'est l'emblème de cette ville du Missouri. On peut monter en haut de ses 192 mètres (630 pieds) par un ascenseur (ou un escalier ou encore un tramway) pour une dizaine de dollars américains.


Bref on n'a pas vu grand-chose de Saint-Louis malheureusement car la seule nuit que nous y avons passé a été si pluvieuse que nous avons à peine mis le nez dehors ... Nous sommes juste allés voir l'Arche. Et nous avons été réveillé en sursaut à 4h du matin par une alarme de mon téléphone nous disant de faire attention car nous étions dans une zone inondable !!!



3ème étape : Memphis, Ô Elvis !


Woo Tennessee ! On continue notre road-trip musical : à Memphis, c'est plus du blues et du rock'n'roll (avec Elvis Presley !! ... oui je suis une grande fan) que de la country (pour ça, rendez-vous à Nashville !). On avait réservé un motel excentré pour obtenir un prix le plus bas possible et pour repartir le lendemain dans la bonne direction : le Super 7 Inn Memphis Graceland, sur la E Brooks Road (à 2 pas du Memphis Visitor Center et à 3min en voiture de Graceland).


Le soir même, nous nous sommes donc rendus en centre-ville après une petite halte à un centre touristique, où l'on nous a vivement conseillé d'aller voir les canards du Peabody, le Hall of Fame, Graceland, l'usine Gibson, et tant d'autres choses ... Mais nous n'étions là que pour un soir et éventuellement une matinée ... Pour se rendre au centre-ville, il fallait emprunter le Elvis Presley Boulevard et passer devant le Sun Studio, soit le petit studio où Elvis a enregistré son tout premier titre !


Nous avons parké notre char (il était immatriculé au Québec, mais personne n'a été dupe, on est bien des osties de français avec notre accent si reconnaissable) au Hard Rock Café de Memphis, qui donnait directement sur Beale Street, la rue des clubs de blues ! Cette rue est piétonne, et même les animaux et les reptiles (oui, ils ont fait la différence, allez savoir pourquoi !) y sont interdits ! En tournant vers la droite sur South B.B. King Boulevard, on arrive au FedEx Forum et à l'usine Gibson que l'on peut visiter (et que l'on a pu visiter sur un coup de chance, c'est-à-dire "grâce à quelques personnes qui ne se sont pas présentées à l'heure du départ de la visite").


Lors de la visite de l'usine Gibson qui coûte 10 $US, vous faites le parcours de fabrication d'une guitare de A à Z ... de l'usinage de la caisse de résonance à la vérification du produit (ça sonne bien, on peut l'emballer dans une housse !), en passant par la fabrication du manche et la peinture ... Bref vous saurez tout mais chut ! Secret de fabrication oblige, pas de photos ni de caméras, et puis on ne vous dévoilera pas totalement toutes les astuces, non seulement pour la préservation du secret, mais aussi car ce savoir-faire est unique ! Somme toute, l'équipe n'est pas grande, et certains sont de véritables magiciens. En revanche, vous pourrez vous prendre en photo avec la Gibson de votre choix dans la boutique souvenir car on peut les essayer ! (pour la petite anecdote, j'ai joué les premiers accords de "Au clair de la lune" sur une Gibson ce jour là !).

Ensuite, nous sommes allés voir les fameux canards du Peabody ! Nous avons manqué de peu leur remontée en ascenseur depuis la fontaine du hall de l'hôtel au toit, où nous sommes donc montés pour les voir ainsi que pour admirer la vue. Ces canards sont de vraies petites stars ! Ils ont même une boutique dédiée dans l'hôtel et ils volent sans conteste la vedette aux sportifs qui viennent séjourner là le temps d'un tournoi !


Pour finir la soirée en beauté, quoi de mieux qu'un petit concert de blues dans un bar de Beale Street ? Nous avons jeté notre dévolu sur le Rum Boogie Cafe, et non seulement la décoration intérieure de ce bar est vraiment sympa (il y a même un étage) mais en plus le groupe qui a joué ce soir là était adorable ! Une très bonne adresse ! De plus, l'entrée était gratuite (un bon point non négligeable !).


Très réputé également, vous pouvez choisir d'aller écouter un concert de blues au B.B. KIng's Blues Club !


Le lendemain matin, nous avons voulu (enfin je voulais beaucoup !) aller visiter la maison d'Elvis Presley : Graceland. Malheureusement, nous avons vite déchanté devant les tarifs ... minimum 40 $US hors taxe juste pour visiter la maison (les jardins et les Jets privés n'étaient pas inclus dans ce tarif là ... comptez plutôt 70 $US pour un tour complet !) ! Ainsi, nous nous sommes limités à la boutique de souvenirs où nous avons feuilleté un livre qui présentaient toutes les pièces de la maison, et nous avons repris rapidement la route du sud : NOLA, here we go !


What else in Memphis ? Prendre un café au Sun Sudio et visiter le petit studio (on peut même toucher le micro !), visiter le Memphis Rock'n'Soul Museum, assister à un match de baseball au AutoZone Park, ...



4ème étape : New Orleans for New Year's Eve


Vous trouverez toutes les informations sur nos 4 jours à NOLA par là, dans l'article qui est tout consacré à cette ville du sud des USA.


Nous sommes arrivés après les tornades qui ont fait environ 7 morts dans plusieurs états du sud ...



5ème étape : Nashville, cowboys !


En remontant depuis le sud, nous avons fait une petite halte à Lynchburg. Le centre-ville tout mignon donne l'impression de débarquer dans un western. Mais nous n'étions pas venus là pour l'architecture (bien que ce soit une qualité non négligeable de cette petite bourgade de Tennessee) : c'est en effet la ville de l'usine du whisky Jack Daniel's !


La visite de base est gratuite et comprend un tour de l'usine depuis la création du charbon qui sera utile pour la fabrication des barils, jusqu'à la mise en bouteille du précieux liquide. Le guide vous explique même comment le petit Jack est devenu un grand homme et comment il fabriquait du whisky alors que la vente de spiritueux était interdite au Tennessee ! Notre guide était un joyeux drille en salopette en jean à la grosse bedaine (un cliché parfait de l'américain dans son rocking chair avec un brin de paille aux coins des lèvres comme dans Lucky Luke !) et nous avons passé un très bon moment. Il est possible de faire une visite guidée accompagnée d'une dégustation de 5 whiskys Jack Daniels différents, pour 12 $US, mais il n'y a que quelques visites + dégustations par jour et il vaut mieux arriver tôt pour pouvoir en bénéficier.



Puis nous avons atteint Nashville, où nous avions loué un Airbnb. Comme à Memphis, nous n'avions qu'une soirée et éventuellement une matinée dans cette ville de Tennessee (et encore la soirée était plus courte qu'à Memphis puisque nous nous étions arrêtés à Lynchburg). Nous avions repéré le quartier réputé pour bouger et où nous pouvions écouter de la country ! Rendez-vous donc sur Broadway, entre la 2nd avenue et la 5th avenue ! Et là, en plus de tous les clubs de country, vous aurez toutes les boutiques pour vous procurer l'attirail du parfait cowboy : santiags et chapeau, sans oublier la chemise ! Tous les gens sont réellement habillés en cowboy : ils portent du jean, du cuir, des santiags, parfois un chapeau, de gros ceinturons, ... Non, ils ne sont PAS déguisés ! AMAZING !


Nous avons pris une bière locale au Layla's, un bar que j'ai adoré (sur Broadway) ! La déco, la musique, l'ambiance ... Même en étant HS et en ayant envie de dormir, j'étais ravie d'être là ! Le lendemain matin, vers 11h, des groupes de country étaient déjà en place dans les bars de Broadway, prêts à jouer toute la journée ! Nous avons fait un tour au Hard Rock Café (notre acolyte respo musique voulait ramener un souvenir !), puis au Wildhorse Saloon et je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de rester plus longtemps et de passer une véritable soirée dans ce saloon, à voir les gens danser de la country !


What else in Nashville ? Bridgestone Arena, le Country Music Hall of fame & Museum, le Music Garden, the Johnny Cash Museum, la tour Batman (AT&T), le Tennessee State Capitol & le Victory Park, ...



6ème étape : Louisville en retard


Avant-dernier jour du road-trip, plus on monte vers le nord, plus les températures baissent ... Mais le soleil est avec nous pour une fois (malgré le vent). Nous voulions visiter l'usine Slugger, fabricant de battes de baseball, mais nous avions oublié de prendre en compte un détail crucial : le décalage horaire ! En effet, l'heure que nous avions perdu en allant à Chicago, nous l'avons récupérée en entrant dans le Kentucky !


Ainsi, malgré tous nos efforts, nous sommes arrivés 15min après le départ de la dernière visite ... Nous sommes repartis bredouille mais avec quand même une mini batte de baseball ! Et nous sommes allés sur les berges de l'Ohio prendre quelques photos avec la lumière du coucher de soleil avant de reprendre la route vers Jamestown, dans l'état de New York, où nous avons passé la nuit dans un motel en bordure d'autoroute (nous n'avons pas vu Jamestown !).


Comme ce n'était qu'une halte rapide, nous n'avons pas vu grand chose d'autre de Louisville. Mais je pense que c'est une ville qui mérite une petite visite, ça avait l'air fort mignon.



7ème étape : Bradford on fire !


Après la nuit au motel de Jamestown, NY, (le Comfort Inn), nous avons changé de nouveau d'état pour nous rendre à Bradford, en Pennsylvanie. Cette petite ville bien froide et enneigée abrite le siège social, l'usine et le musée Zippo - Case, que nous avons visité. Avec l'entrée gratuite, le musée est très bien construit et très ludique, il explique l'évolution du fameux briquet Zippo, et un peu l'histoire des couteaux Case. On était comme des enfants, surtout lorsqu'il a fallu trouver celui qui était placé à l'envers sur le drapeau américain réalisé avec je ne sais plus combien de briquets !


Nous n'avions pas le temps de nous attarder trop longtemps dans la ville (car nous devions rentrer à Montréal), mais c'était très mignon.



8ème étape : Dernière halte avant le retour au bercail, Niagara Falls


Nous avions tous les quatre déjà vu les chutes du Niagara depuis le côté canadien, ainsi nous voulions voir de quoi ça a l'air côté US ... Et bien, par -20°C (avec des Vans aux pieds), avec de la neige, du vent, et surtout des travaux de réhabilitation qui empêchait quiconque d'approcher et de voir les chutes d'au-dessus, ce n'était franchement pas tip top ! Sans conteste, le côté canadien l'emporte ! En revanche, l'été et sans travaux, ce ne doit pas être si désagréable de se promener dans le petit parc qui borde le torrent qui va se jeter dans le vide. Et le Hard Rock Café (oui, on les a tous fait !) de Niagara est vraiment bien (et parfait pour se réchauffer les doigts de pieds avant de courir à la voiture !).


Après cela, nous sommes remontés jusqu'à Montréal en faisant des pauses stratégiques (essence, repas).


Conclusion :

Nous avons roulé près de 60h, sur plus de 3520 miles - soit plus de 5665 km -, nous avons traversé 12 états américains différents, avons fait une halte dans 10 villes et dormi dans 6, pour un total d'environ 1000 $US/personne pour les 14 jours de road-trip (j'ai arrondi grossièrement la somme totale dépensée en prenant en compte le fait que sur le triccount n'apparaissaient pas les dépenses personnelles de chacun pour les souvenirs, ainsi que le City Pass de Chicago et quelques restaurants ou verres que nous avons payés séparément - mais c'est à peu près ce que j'ai dépensé) : pour le prix d'un billet AR Montréal-Paris en période de fêtes, j'ai traversé les USA de haut en bas ! Je le referai sans hésiter !


#roadtrip #USA #memphis #chicago #saintlouis #nouvelleorléans #nashville #louisville #bradford #niagara