TURIN : UN SEMESTRE POUR DÉCOUVRIR !

​​

Lorsque j'ai appris que j'allais partir en Erasmus, j'étais trop contente, en Italie, super heureuse, à Turin ... bon au moins j'allais vivre une expérience Erasmus, et voyager en Italie (car je ne l'avais pas fait lorsque j'étais à Milan !). En effet, comme beaucoup de gens, cela m'arrive d'avoir des a priori : ainsi, je pensais que Turin était une ville industrielle, que ce ne serait donc pas très joli et pas super cool. Mais une collègue de Milan m'avait dit qu'elle adorait Turin, que c'était une ville magnifique et que je devais absolument faire le tour du "Turin magique". Puis un ami y est allé et m'a aussi dit que c'était chouette et que j'allais adoré. Et enfin, un ami de la promo au-dessus de la mienne qui est allé à Turin en Erasmus, ne m'en a dit que du bien. Je ne savais donc pas à quoi m'attendre et je n'étais pas au bout de mes surprises.


Je ne vais pas vous mentir, lorsque je suis arrivée sous la pluie, ça ne m'a pas paru faramineux. Puis après un coup de stress (je venais de réaliser que j'avais raté les 2 semaines de pré-rentrée - pendant lesquelles j'aurais pu faire de l'italien et surtout rencontrer des gens) et un accueil peu engageant à ma résidence (à cause d'une soirée à laquelle je n'avais pas été, forcément, le gardien de la résidence était assez remonté et pensait que ça venait de mon appartement - mais en voyant ma coloc chinoise, je me suis dit qu'il avait dû se tromper), je suis allée me balader mais j'étais dans de si mauvaises dispositions que je n'ai rien pu apprécier et j'ai trouvé la ville très grise. En plus, notre résidence était située dans l'un des pires quartiers de la ville.


Mais petit à petit, l'oiseau fait son nid. J'ai fini par visiter la ville, me rendre compte qu'elle était très riche culturellement parlant, et surtout j'ai fini par rencontrer des gens adorables et les choses sérieuses ont commencé : j'ai fini par adorer Turin ! C'est une ville qui fait appel aux cinq sens


1 - LE GOUT


Viva la cucina italiana !


Aperitivo - Apericena (le second terme est souvent utilisé dans Turin )


Fragole & Barbera - Via Eusebio Bava

Un cadre sympa, avec un étage (pas toujours ouvert, ou bien juste pour les réservations). Des cocktails aux présentations très originales (!!) et aux goûts souvent exquis. Un buffet assez varié (aubergines et poivrons cuisinés divinement (avec beaucoup d'huile d'olive certes), salades de pâtes, un vrai gros parmesan, un énorme pot de nutella et des gressins en guise de dessert), et un accueil la plupart de temps chaleureux. Souvent bondé, il vaut mieux réserver (surtout si on est plus de 3-4) ou arriver tôt.

Le barman peut aussi faire un cocktail de sa création si vous le demandez, en se basant sur les goûts que vous préférez (plutôt sucré, plutôt amer), sur le dosage que vous souhaitez, et vous pouvez également "interdire" un ingrédient (si vous êtes allergique par exemple).

Mais, si j'ai souvent été satisfaite, il est arrivé une fois où je n'ai pas du tout aimé (les cocktails n'étaient pas très bons et le buffet assez pauvre), j'ose espérer que ce n'était qu'un mauvais soir et que les soirs comme celui-ci sont rares.


L'Obelix - Piazza Savoia

Un endroit là aussi souvent bondé, mais il y a une terrasse et la place sur laquelle donne le bar est assez tranquille. Buffet assez varié et garni - salades de pâtes, mini pizza, charcuterie, .... - et cocktails bons.


Caffe Accorsi Palace - Via Po

Cadre très pittoresque, depuis l'entrée, ça a l'air minuscule et le buffet est concentré à l'entrée, autour du comptoir et en face, mais finalement il y a là aussi un large choix, et tout est vraiment très bien cuisiné, et donc délicieux. Il y a une salle supplémentaire dans le fond et même une cour intérieure. Les cocktails sont là encore très bons.


SoundArt - Via Sant'Anselmo

Là aussi un cadre très sympa, et une bonne adresse, bien connue donc c'est aussi souvent prise d'assaut. Question budget, on s'en sort très bien. Une bande son electro-jazz, electro-swing, ambiance lounge.


La Salumeria - Via Giovanni Giolitti

Sans doute aussi une bonne adresse, car la fois où nous y sommes allés, c'était plein. Large choix au niveau de buffet, accueil aimable.


un autre dont je dois retrouver le nom ! dans le quartier de San Salvario


Et je n'ai pas testé le plus vieil aperitivo de Turin ... ça me donnera une bonne raison, entre autres, d'y retourner ! ;)


Le meilleur resto (quantité-qualité-prix-amabilité-ambiance)

Le Manhattan Pub - Via Errico Giachino

Si vous êtes 2, commandez pour 1 (ou presque), si vous êtes 4, commandez pour 3, si vous êtes 9, commandez pour 7. A moins que vous n'ayez vraiment rien mangé de la journée et que vous soyez un grand gaillard de 2m et de plus de 100 kg ... Et encore ! Très honnêtement, que vous choisissiez de prendre une pizza ou des pâtes, les portions sont gargantuesques mais délicieuses ! Et vraiment pas chères pour la quantité et la qualité. Les serveurs vous amènent les pizzas sur d'immenses planches, les pâtes encore dans la casserole, c'est assez impressionnant de les voir réussir à se faufiler entre les tables sans rien faire tomber et sans assommer un client. Ils sont très sympathiques, et à force de venir, ils vous connaissent un peu, et s'ils sont dans un super jour, ils peuvent même offrir le limoncello ou la liqueur de mûre ;)

Attention par contre, ils ne prennent pas la carte bleue !

Il y a souvent des concerts dans la cour intérieure à moitié couverte, il y a également une salle en sous-sol. L'entrée ne se voit pas vraiment en revanche, les lettres sur le mur sont plus qu'à moitié effacées, mais tout le monde connait l'endroit ;)


Autres restaurants ou snacks


Derrière Politecnico, Via Vigone, il y a un petit commerce avec une devanture qui affiche seulement "Pizza", il n'y a pas de place assise, mais les pizzas sont excellentes, pour un déjeuner sur le pouce =)


Sen Miya - Corso Peschiera (resto japonais)

Buffet varié, très bon rapport qualité-prix, intérieur peut-être un peu sombre, mais atmosphère très zen.


Cheza - Piazza Emanuele Filiberto

Trouvé un peu par hasard, cadre très sympa, excellent accueil, bonne cuisine (en tous cas, les pizzas étaient bonnes ! il parait que les desserts aussi), du bon vin, de la bonne musique, une salle à l'étage, des prix raisonnables. Un chouette resto entouré de pleins d'autres restos tout aussi bondés. Nous ne les avons donc pas tous testés, mais le coin vaut le détour, et ce resto-là est une valeur sure !


Les glaces


Gelateria Monginevro - Via Monginevro

Il paraît que c'est l'un des meilleurs glaciers de Turin (d'après un étudiant de Polito), mais à chaque fois que j'ai voulu y aller, c'était fermé ...


Ottimo - Via Francesco D'Assisi (il y aurait aussi une boutique Corso Stati Uniti)

Des saveurs exquises et originales ! Il y a même plusieurs créations pour les allergiques/intolérants au lactose (et le goût n'en pâtit absolument pas !).


Grom - Via Garibaldi (grande chaîne connue et renommée - il y a 7 ou 8 boutiques dans Turin, dont une près de la Piazza Castello et une près de Porta Nuova)

Je n'ai pas eu l'occasion de les goûter, car c'était toujours bondé, aussi bien de turinois que de touristes - en tous cas Via Garibaldi. Cela atteste donc certainement d'une bonne réputation ! Confirmée par mes amis Erasmus qui ont goûté.


La Romana - Corso Inghilterra (grande chaine assez connue et renommée aussi)

Des parfums encore une fois originaux et exquis, et même les basiques sont délicieux. Une valeur sure !


Les deux derniers glaciers proposent d'acheter des barquettes (je ne sais pas pour les deux premiers), ce qui peut être pratique si on organise un dîner chez soi et qu'on veut un bon dessert pour ses invités !


Les bars


La bicyclette - Via Sant'Agostino (créé par un français !)

Déco intérieure top ! Les serveurs sont adorables. Nous avons malheureusement découvert l'adresse un peu trop tard.


La Drogheria - Piazza Vittorio Veneto

Donne sur la place, souvent bondé, comme les bars voisins, déco intérieure franchement sympa, une bonne adresse.


Jumping Jester - Via Giuseppe Mazzini

Un pub avec une terrasse (des tables et des chaises dehors tout autour), clientèle hétéroclite, déco intérieure sympa, bonne ambiance, bon rapport qualité prix, bref une bonne adresse pour aller boire une bière entre potes !



Shamrock Inn - Corso Vittorio Emanuele II

Pub légèrement plus huppé (prix de la pinte un peu plus élevé donc), mais une immense surface (plusieurs salles à l'étage) et une déco très sympa. Il me semble qu'un soir nous y avons même fait un karaoké !



L'Astoria - Via Claudio Luigi Berthollet

Lieu qui se veut un peu chic, du coup les cocktails ne sont pas donnés, mais cela reste assez correct tout de même, une bonne adresse qui fait également les frais de sa réputation (endroit souvent bondé), du coup nous avons changé de crèmerie.



La place au croisement de la Via Saluzzo et de la Via Giuseppe Baretti et les multiples bars alentours

Ambiance un peu comme celle de la place des Colone à Milan, moyenne d'âge assez basse, les gens s'éparpillent sur la place entière, plutôt debout qu'assis cependant (quoique ...),. Je plains le voisinage !

L'"Hippie place" comme on l'appelait ... Endroit mystérieux, un peu underground ... Je n'y suis jamais allée, je demanderais l'adresse ;)


Et aussi ...


Les chocolats de Turin ! Eh oui, qui l'eut cru, Turin est reconnue pour la qualité de ses chocolats ! Peut-être une influence Suisse ou inversement - les Suisses auraient-ils volé la vedette à la capitale du Piémont ? -, quoiqu'il en soit la tradition dure depuis très longtemps - depuis le XVIème siècle au moins grâce au Duc Emmanuel Philibert de Savoie, et le Nutella aurait même été inventé à Turin par Pietro Ferrero.

Vous trouverez beaucoup de confiseries et chocolateries Piazza San Carlo (je retrouverais les adresses).


Voici une vidéo d'une amie australienne à propos de ses chocolats turinois préférés (de chez Paissa - Piazza San Carlo)


(son blog : http://fourseasonsoftravel.com - en anglais, comment manger sans gluten en Europe et en Italie sans atténuer la dolce vita que l'on peut y trouver, tout plein de recettes, et son ressenti des villes d'Europe et d'Italie qu'elle a traversées !)


Le Bicerin : Boisson typiquement turinoise (et piémontaise) ! Expresso, chocolat chaud et lait. D'après Wikipédia, même Alexandre Dumas en raffolait. Vous pouvez le goûter chez Al Bicerin, Piazza della Consolata.


L'Amaretto : Liqueur d'amande, made in Turin. S'apprécie autant en apéritif qu'en digestif, voire même en shot. Il suffit d'aimer et de consommer avec modération (toujours !). Personnellement, j'adore, car cette liqueur n'est pas si amer qu'on pourrait le penser. Il parait que l'on peut aussi l'utiliser dans le tiramisù.


Les vins d'Asti : Vins de la région du Piémont (forcément), qu'ils soient rouges ou blancs, pétillants ou non, ils sont souvent très doux, assez faibles en alcool, et un délice pour les papilles.


Le Martini : Mais qui ne connait pas le Martini ? "L'oma sempre fait parej" (vieil adage turinois signifiant "c'est ainsi que cela a toujours été fait", d'après le site de Martini - ce n'est pas de l'italien, mais du patois piémontais !)

L'eau de Turin : eh oui, l'eau potable des fontaines de la ville de Turin ! A priori très pure, c'est bien pratique lorsque vous venez de faire un footing sous le cagnard. On s'est tout de même posé la question sur l'aspect écolo d'une eau qui coule en continue ...


2 - L'OUIE


Le Festival de Jazz


Il dure toute une semaine. On peut assister à des concerts un peu partout dans le vieux quartier de Turin, il y a des évènements dans des bars tous les soirs, et à différentes heures, des grands concerts sur la grande scène Piazza Castello tous les soirs également, bref l'ampleur de ce festival est énorme et sans prétention en même temps : la plupart des concerts sont gratuits et offrent un super spectacle, rassemblant une foule de gens.


L'italien


La langue de Dante est belle à l'oreille, vous pourrez donc en profiter à longueur de journée (ce n'est pas un mythe, les italiens parlent beaucoup en général, sauf quelques rares exceptions). De plus, les italiens sont aussi mauvais, voire pire, que les français en anglais, il est donc judicieux d'apprendre quelques mots, solo nel caso.


Le trafic : tram, klaxon, ...


Il y a tellement de lignes de tram (et bus) que vous en entendrez souvent passer un ! Je trouve ce son très caractéristique de la ville, car les tram sont assez vieux (et oranges mais ça, ça ne détermine pas leur niveau sonore), un peu comme à Milan, ils font donc beaucoup de bruit quand ils arrivent. D'autre part vous êtes en Italie, on ne va pas se leurrer, les gens conduisent un peu n'importe comment (mais ce n'est rien comparé aux mexicains ! je ne sais pas encore pour les pays asiatiques, mais il parait qu'en Inde, ils sont assez forts aussi !), donc les klaxons fusent souvent de toutes parts ! Mais on finit par s'habituer, ce n'est pas non plus une pollution auditive trop importante, surtout qu'on trouve aisément des endroits pour échapper à toute nuisance sonore, comme les parcs par exemple.


Les boîtes / bars dansants


Le Fluido - Parco del Valentino, Viale Umberto Cagni

Musique généralement actuelle au rdc, ou bien un peu rétro mais que tout le monde connaît. Vers la fin, le DJ se met à faire des remix de plus en plus bizarres, parfois c'est réussi, parfois c'est impossible à danser ... Il aime bien le reggae en général (il y en a donc pas mal à partir d'une certaine heure). Au sous-sol, c'est beaucoup plus électro, et il faut aimer ... En tous cas, c'est le plan idéal si on veut danser sans se ruiner, puisque le rdc est un bar à la base - et même un café en journée -, et le cadre est vraiment sympathique - situé dans le parc du Valentino, avec vue sur le fleuve, l'été c'est même à ciel ouvert. Nous avons fini beaucoup de soirées ici avec les erasmus ! La population est très hétéroclite.


LAB - Piazza Vittorio Veneto

C'est top pour danser au sous-sol. J'ai un très bon souvenir, où on a fini par faire une sorte de battle de danse entre erasmus et avec également des italiens inconnus, bref une grande soirée, lors du Festival de Jazz.


Le Cacao - Parco del Valentino, Viale Carlo Ceppi

Il n'ouvre qu'à partir d'une certaine date (fin avril) et ferme en septembre il me semble. Cette boite est en effet à ciel ouvert, situé en plein coeur du Parco del Valentino. Mais nous n'avons jamais réussi à entrer ! Il y a un monde fou, il faut donc arriver tôt et bien habillé, si on veut une chance de rentrer sans faire au moins 3h de queue lorsqu'on est pas sur liste. Il faut également prévoir le budget (environ 15 euros l'entrée si je ne me trompe pas ...). Mais il paraît que ça vaut le coup ...


Club 84 - Parco del Valentino, Corso Massimo d'Azeglio

Nous sommes rentrés ... puis ressortis ! La musique était extrêmement forte, l'endroit

bondé, la température très élevée... De plus, le soir où nous avons tenté d'y aller - d'après les conseils d'un ami polonais qui trouvait cette boite géniale - il y avait des filles en sous-vêtements qui dansaient sur des podiums ... drôle d'ambiance. Heureusement, en tant qu'étudiants, c'était gratuit pour nous. Nous y étions peut-être le mauvais soir, je ne peux pas en dire beaucoup plus,je n'ai aucun souvenir de la musique. Il faudrait que je demande son ressenti à notre ami polonais qui nous avait vanté ce lieu !


Lapsus - Via Principe Amedeo

Gratuit pour les erasmus, c'est pourquoi nous avons passé plusieurs fins de soirées dans cette boite ... La musique pouvait être bien, comme vraiment nulle. Il y avait deux salles aux ambiances différentes. Ce n'était pas très propre comme endroit, et le lieu a été fermé plusieurs fois par la police (puis réouvert !).


Centralino - Via delle Rosine

Même genre que le Lapsus, un peu plus propre. L'entrée et la sortie ne se font pas du même côté - ce qui avait été un peu perturbant pour retrouver son chemin au retour. La musique était un peu meilleure qu'au Lapsus.


un autre sur le quai du fleuve Po dont je dois retrouver le nom ! (ambiance électro underground)


3 - LA VUE


Turin est une ville à taille humaine : les trajets se font bien à pied, et les bâtiments ne s'envolent pas vers des hauteurs vertigineuses (pour la majorité). Bien qu'elle soit très quadrillée, c'est une jolie ville : l'architecture est très intéressante, j'aime beaucoup personnellement.


Que faut-il donc y voir ?


Les musées (il est possible d'acheter une carte qui permet de visiter tous les musées autant de fois qu'on le veut)


Le musée du Risorgimento : toute l'histoire du Piémont, et donc beaucoup d'histoire de France également : le Piémont a tour à tour été italien, puis français, puis italien ... Quoique l'Italie ne soit unifiée que depuis le milieu du XXème siècle ! Bref, vous apprendrez tout cela dans ce musée, très complet, dans un cadre magnifique !


Le musée Egizio : c'est a priori le musée d'Europe le plus grand sur l'Egypte Ancienne, et nous avons tous été déçus ... (sauf par le prix : 3 euros pour les étudiants, gratuits pour les étudiants en architecture !). Il faut dire qu'il était en travaux pendant la période où j'y étais, il devait certainement manquer certaines salles à visiter. Il y avait tout de même beaucoup de choses à voir et les collections étaient bien présentées de sorte que la visite était agréable. Mais lorsqu'on vous dit que c'est le plus grand, on s'attend à vraiment beaucoup de choses et je n'ai pas eu l'impression que la collection du Louvre était beaucoup plus restreinte.


Le Palazzo Madama : Musée Municipal d'Art Antique, du Moyen-Âge au XVIIIème siècle, les collections qu'il regroupe proviennent essentiellement de la région du Piémont. Je n'ai pas visité les collections permanentes mais une exposition sur une photographe, située dans les fondations. L'édifice en lui-même est magnifique.


Le Palazzo Reale : je n'ai vu que l'extérieur, mais l'intérieur se visite aussi et vaut très certainement le coup d'oeil !


Le musée de l'Automobile : FIAT ! mais pas seulement ! Ce musée est immense, très bien fait, aussi bien pour les enfants que pour les plus grands. Il y a vraiment une magnifique collection de voiture en tout genre (du carrosse à la Formule 1, en passant par la toute première Fiat 500 et l'Alpha Romeo de collection). Incontournable !


Le musée du Cinéma : rien que pour le lieu ! et aussi pour son contenu ;) Situé dans la Mole (le bâtiment le plus haut de Turin, impossible de le rater ... conçu initialement pour être une synagogue ... l'architecte s'était un peu enflammé !), le rdc est composé de reconstitution de décors de différents films cultes, une passerelle monte le long des murs retraçant la vie de certaines actrices et de certains acteurs, et permettant d'accéder au second étage qui réserve d'autres surprises. Un ascenseur de verre vous emmène sur le toit pour vous offrir une vue panoramique sur tout Turin ! Bref à voir (malgré le prix d'entrée un peu élevé).


Les monts et églises


Monte dei Cappuccini

C'est une petite colline qui offre une vue panoramique sur tout Turin avec même une vue sur les Alpes lorsque la vue est dégagée (lorsqu'il n'y a pas de pollution, les lendemains de jour de pluie et d'orage en général). On l'a montée à pied et à vélo (trop dur pour mes petits mollets !!) ... En haut, il y a une église et le musée de la montagne. Mais ce qui coupe vraiment le souffle, c'est bien la vue !


Superga

Accessible à pied (un peu long et pentu) ou grâce à un funiculaire, cette basilique surplombe Turin. Elle est vraiment magnifique et la vue est splendide.


Les parcs


Le Parco del Valentino

Le plus grand parc de Turin, sur les berges du fleuve Po, avec de belles surfaces vertes prises d'assaut dès les beaux jours, de jour comme de nuit. Au coeur de ce parc, il y a un jardin botanique, le Castello del Valentino (utilisé par Polito pour les étudiants en architecture), des parcours santé, et d'autres suprises.


Borgo Medievale

Situé dans le Parc du Valentino, ce bourg médiéval reconstitué pour une exposition est un véritable petit bijou. A voir !! Attention cependant, il ferme pendant une certaine période de l'année.


Le Parco Dora

Plus au nord de la ville, c'est un endroit très sympa, un peu underground, où il est possible de jouer au foot ou au basket à l'abri de la pluie.


Le marché Piazza della Republica


Soit-disant le plus grand marché d'Europe ! Je ne sais pas si c'est vrai (après avoir vu celui de Wroclaw en Pologne...), mais il est tout de même immense ! Surtout le samedi. C'est une mine d'or pour dénicher des petites robes sympas, ou des chaussures, ou des babioles, ou des bons fruits et légumes. Cependant, il faut prendre l'habitude d'y aller sans aucun objet de valeur (même les bijoux) ! Faites bien attention dans ce quartier.


4 - L'ODORAT


Nous sommes en Italie, ça sent bon le café dans les rues en permanence, l'immense parc du Valentino regorge de fleurs et plantes, véritable éclosion de senteurs au printemps, ...


5 - LE TOUCHER


L'herbe du parc, les dalles du quai, l'eau (non potable) des fontaines de la Piazza Castello, la bonté des gens ...


Si vous voulez faire du shopping, Via Garibaldi, vous trouverez votre bonheur. Pour le luxe, rendez-vous Via Roma. Et si vous préférez les livres de bouquinistes aux vêtements, baladez vous sous les arcades de la Via Po.


Là où je ne suis pas allée à tort :


Villa della Regina - Strada Santa Margherita : palais des princesses de Savoie (XVIIème siècle).


Bunker - Via Nicolo Paganini : complexe alternatif, proposant des activités culturelles, des activités sensibilisant à l'écologie et à l'environnement, et organisant des soirées.


Eataly (Torino Lingotto) - Via Nizza : magasin représentatif du savoir-faire culinaire italien (même la mozzarella est faite sur place !).


Venaria Reale - ville voisine de Turin : un autre château magnifique des XVIIème - XVIIIème siècles ! (classé au patrimoine de l'UNESCO). 80 000 mètres carrés et 60 hectares de jardin.


Les Turinois


Malgré le fait qu'ils soient des italiens du Nord, ils sont beaucoup moins guindés que les Milanais. Il en résulte donc un bon accueil de leur part généralement.


Les étudiants ont quelques problèmes capillaires : nous avons vu un nombre assez incroyable de jeunes gens, filles comme garçons, avec des cheveux roses ou verts, longs d'un côté, courts de l'autre ... Et les coiffeurs ne savent couper les cheveux des hommes qu'à la mode italienne (courts sur les côtés, plus long sur le dessus du crâne), ce qui a valu quelques hilarités au sein de notre groupe d'erasmus (eh oui cette mode assez affreuse tant affectionnée par les footballeurs et les italiens ne va vraiment pas à tout le monde !).


Les turinois sont fans de la Juventus, et donc par extension de football. Lors de la coupe du monde, il y avait un écran géant Piazza Vittorio Veneto. Dès que la Juventus joue, tous les écrans de tous les bars sont sur le même canal, et dès que les joueurs de la Juve passent dans Turin, les gens se mettent aux couleurs - blanc & noir - pour faire une haie d'honneur sur leur trajet. Dès qu'ils gagnent, c'est l'effervescence générale !


Le sport est ancré dans l'histoire de Turin : le canoé est sport national, autrefois pratiqué par les princes et les riches bourgeois. D'autres part en 2006, les JO d'Hiver avaient eu lieu à Turin, il en reste une magnifique patinoire : la Palavela ! (et les stations de ski sont accessibles en train ou à moins d'1h de voiture - comme la station de Bardonecchia par exemple).


On sent que la ville cherche à tout prix à se défaire de son image industrielle négative et à prouver, à raison, que sa culture est riche et attractive.

Qu'attendez-vous donc pour réserver des billets de train (TGV au départ de Gare de Lyon) ou d'avion, pour aller y passer au moins un gros week-end ? ;)

Un lien un peu trouvé par hasard (comme quoi je ne suis pas la seule à apprécier Turin !)

Ma propre expérience en vidéo ici

Bonne visite ! Arrivederci !

PS : Désolée pour tous les "déco intérieure sympa", je n'ai pas utilisé mon dico des synonymes !

#italie