BONNE ANNÉE 2020 - BILAN DES DIX ANS


Montréal, Canada - 2015

Une nouvelle année. Une nouvelle décennie. Une nouvelle page blanche.

Beaucoup de personnes ont fait l'exercice de se remémorer ce qu'il s'était passé dans leurs vies ces dix dernières années, si bien que je me suis moi-même laissée prendre au jeu. J'ai pris un tout nouveau carnet, un stylo au hasard et mes souvenirs pêle-mêle. Et j'ai effectivement réalisé que j'avais fait pas mal de choses ces dix dernières années, ce presque tiers de vie (pas encore la trentaine ici mais pas loin!).

Espagne - 2010

Donc il y a 10 ans, fraîchement majeure en France, j'entamais la deuxième partie de ma deuxième première année de classe préparatoire, passant par des montagnes russes émotionnelles, et tentant tant bien que mal de recoller les morceaux d'une estime de soi pas très en forme. Quand je pensais que ça allait, quelqu'un ou mon propre petit démon lui remettait un gros coup de pied pour la faire voler en éclats de nouveau. Tant et si bien qu'après un régime hyper-protéiné pas du tout adapté, mon corps a juste fini par dire STOP. Et il y a eu une trêve pendant un mois. Un staphylocoque doré. Cette bactérie n'a de joli que le nom. Si j'écris ces lignes, c'est que j'en suis sortie indemne, et j'ai eu la chance dans ma malchance de n'avoir pas eu à subir une opération à coeur ouvert. Je continuais à étudier sur mon lit d'hôpital pour finir l'année tranquille, et pouvoir sortir au plus vite pour retrouver mes élèves du samedi à la patinoire, aller au concert de Muse au Stade de France, partir à Londres et en Catalogne avec ma cousine, prendre l'avion pour la première fois de ma vie, puis commencer la PT, dernière ligne droite avant les concours aux grandes écoles.

Uzès, France - 2011

Ensuite, après plusieurs mois à plancher, deux semaines d'examens intenses, des oraux plus ou moins catastrophiques (prendre la parole devant un juge était vraiment - vraiment - compliqué à l'époque), et un autre voyage à Londres, j'ai donc déménagé dans le sud de la France, dans une ville du Gard dont je n'avais jamais entendu parler auparavant pour poursuivre mes études d'ingénieur. Ce premier trimestre a été un tourbillon de liberté, de fête, d'alcool, de vie associative, de prises de marques, d'apprentissages (dont notamment la gestion financière ...), de rencontres, d'amitiés. Bref, on pourrait presque dire un grand n'importe quoi épuisant. Premier tatouage.

Barcelone, Espagne - 2012

C'est alors ouvert une nouvelle année dans la même continuité. Un Shell Eco-Marathon à Rotterdam, un choc de balance, un stage en 2/8 dans une usine de roulements à bille (un choc social forçant à l'humilité), un voyage à Barcelone, un passage en deuxième année, une vie associative et sportive toujours remplie (co-capitaine Pompom, yes I did it ; du hand, oui aussi - moi avec un ballon dans un sport d'équipe, qui l'eut cru?), un voyage à Varsovie sous la neige, une otite carabinée, un gala qui allait en amener un autre plus chargé, ... jusqu'à une nouvelle année.

Lac de Côme, Italie - 2013

Ascenseurs émotionnels, le retour. Un départ à Milan pour trois mois dans une entreprise que j'ai adorée. Ma première course à pied (10 km), mes premiers aperitivo, mes premières conversations en italien. Deuxième tatouage. Retour dans le sud de la France, colocation avec une amie très chère et peu d'heures de sommeil jusqu'au gala. Deuxième course, 12 km.

Lerici, Italie - 2014

Le début de 2014 sonne comme un tournant, car je ne finirais pas ma scolarité dans le sud. Retour en Italie pour 5 mois en Erasmus à Turin. Rencontres, amitiés, voyages à travers le pays de Dante, examens. Retour à Paris pour mon stage de fin d'études pendant cinq mois. Escapades à la frontière Suisse, Marseille, Rennes, Wroclaw et Lille. Ras-le-bol des trajets RER+métro blindés de monde. Soutenance. Remise de diplôme. Sans emploi.

Theotihuacan, Mexique - 2015

Envolée pour Montréal. Un mois de l'autre côté de l'Atlantique, quoi de mieux pour célébrer la fin d'un cycle et une nouvelle année? Montréal et le Québec par -20°C, suivis du Mexique, de Mexico à Puerto Escondido, par +30°C. Retour à Paris. Passage du code de la route, des heures et des heures de conduite (panique sur le périphérique), ratage du permis, succès du permis. Lancement de ce blog. Escapades à Nantes et Marseille. Démarches parallèles pour deux ou trois projets de vie opposés. Choix : départ pour Montréal en PVT. La deuxième partie de cette année charnière a été faite de découvertes, de désillusions, de ténacité, de colocation avec des mexicains, de travail dans un pub (servir des bières pour de vrai et pas juste à des étudiants bourrés), de voyages : le Québec à coup de randonnées et de road-trip, New York, l'Ontario, le centre des USA. Sans oublier ma troisième course, le semi-marathon de Montréal. Une année somme toute plus remplie qu'il ne m'avait paru.

Oak Alley, Louisiane, USA - 2016

2016 sonnait le moment de faire quelque chose de plus intéressant sur le plan professionnel. Ou du moins d'essayer. Travail en porte-à-porte. Une expérience que je ne réitérerai pour rien au monde, mais qui m'a tout de même beaucoup appris. Escapade à Boston. Travail dans une galerie d'art. Déménagement au Centre-Ville. Le yoga et le bloc sont entrés dans ma vie de façon plus concrète. Besoin d'utiliser mes cellules grises et décision de reprendre des études. Décès de ma grand-mère. Un épisode qui m'a fait réaliser que cet océan qui me séparait de ma famille est tout de même un p**** d'océan et que j'aurai dû appeler plus souvent à défaut de rentrer au Noël précédent ... Il faut dire aussi que je pensais revenir en France en 2017 au plus tard. Troisième tatouage.

La Piedra El Penol, Colombie - 2017

2017 fut le grand retour sur les bancs de l'école, en Gestion d'Organismes culturels. De cette décision a découlé par la suite d'autres opportunités : stage en communications au Musée, puis embauche à la Fondation. Enfin, une envolée professionnelle. Avant cela, avec mes amies de la galerie, nous avions des projets plus fous les uns que les autres. Nous les rêvions à voix haute, nous les transformions en plans, et nous en concrétisions certains. Escapade à NYC. Changement de colocs. Voyage en Colombie.

Ferme Quinn, Canada - 2018

L'année suivante a été la suite logique de tout cela, non sans quelques soubresauts émotionnels. Road-trip estival en France. Emménagement à deux. Remise de diplôme en grande pompe. Inscription inutile à l'OIQ. Une campagne de financement incroyable (la seule récompense de cette énergie dingue dépensée était vraiment le bonheur des montréalais lorsqu'il recevait la photographie de leur toutou adopté virtuellement). Noël en Ontario. Nouvel an en Floride.

North Stradbroke Island, Australie - 2019

Une idée folle sur un bateau, transie de froid, après avoir nagé avec un lamantin le 1er janvier 2019. Et si on changeait de vie ? Quitter Montréal. Partir deux mois en Australie. En prendre pleins les yeux. Caresser un kangourou, tenir un koala, avoir le mal de mer, dormir dans une voiture, fouler des kilomètres de plages, marcher des heures, exploser mon empreinte carbone. Se lancer le défi de n'acheter que des vêtements de seconde main pendant un an. Déménager à Lyon. (Re)découvrir la vie en France. Grand-huit émotionnel (le cran au-dessus de l'ascenseur - est-ce que cette impression est due au fait que l'on est plus vieux ou qu'avec le temps, les émotions fortes à un instant t s'atténuent ?). Reprise du patin. Finalisation de mon recueil de nouvelles et son envoi à plusieurs éditeurs (attendre les réponses ... attendre encore). Du temps en famille à Paris, à Aix-en-Provence, à Amiens, à Chambord. Escapade à Genève. Et comme un cadeau d'anniversaire, au milieu de la tourmente et d'une envie de sauter dans un avion pour retourner de l'autre côté de cet océan si souvent survolé, j'ai décroché mon job presqu'idéal (car rien n'est jamais parfait, histoire de laisser quelques pistes d'amélioration).

Acropole des Draveurs, Canada - 2015

Et voilà. Dix ans en quelques mots, dans les grandes lignes. Je n'entrerai pas dans les détails, et notamment pas ceux de ma vie sentimentale ni de mes expériences capillaires, mais vous avez saisi le tableau. Vous saviez déjà certaines chose, puisque ce blog va bientôt fêté ses 5 ans. Ce retour dans le temps me fait un peu relativiser : peut-être que je n'ai pas autant voyagé que je l'aurai voulu, que je n'ai pas atteint le niveau d'accomplissement professionnel que j'idéalisais et que j'imaginais au début de cette décennie, mais j'ai tout de même bien bougé, j'ai découvert des tas de choses, j'ai rencontré des gens exceptionnels et si différents les uns des autres, j'ai appris énormément. Sur moi, sur les autres. J'ai vécu des choses pas toujours cool, mais j'ai su rebondir et retomber sur mes pattes (il parait que c'était ma plus grande force à l'arrivée des sauts lorsque je faisais de la compétition, à défaut d'être une patineuse douée en sauts). J'ai grandi et j'ai appris à m'aimer. C'est un combat de tous les jours, mais aujourd'hui, je peux quand même dire que je ne me déteste pas lorsque je me regarde dans un miroir, que je ne compte plus les calories, que je ne psychote plus. Il y a tellement plus important. Je sais que la prochaine décennie ne va pas être de tout repos non plus, et qu'elle s'annonce pleine de nouveaux défis, de changements, d'envies de voyages et d'apprentissages.

Quant à 2020, je sais qu'elle va être épanouissante et en même temps complexe. Bref, hâte de vivre chaque instant de cette nouvelle année !

Et vous, quel bilan tirez-vous de cette décennie qui s'achève pour laisser place à nos 20s des temps modernes?

Wishing you all the best, xoxo.

#2020 #happynewyear #réflexions #rétrospective