NEW YORK, NEW YORK ! 1 SEMAINE À 1000 À L'HEURE !


A dire vrai, je n'ai passé que 4 jours pleins à NYC en Octobre 2015 ... mais j'avais préparé un petit programme (que je n'ai pas forcément tenu) qui peut facilement s'étaler sur une semaine.


Je suis partie de la Gare d'Autocars de Montréal avec la compagnie Greyhound et je suis arrivée à la Gare d'Autocars de NYC, en face de la tour du New-York Times. J'avais réservé mes billets sur internet au moins 2 semaine à l'avance, dans l'espoir d'avoir des tarifs plus avantageux. Sur internet, il y a plusieurs options, notamment celle où il faut imprimer soi-même ses billets qui est la moins chère de toutes (presque 20$ de différence avec l'option où il faut les imprimer à la gare si mes souvenirs sont bons !). L'AR m'a tout de même coûté environ 115 $CAD.

Pour optimiser mon temps (mais pas mon sommeil), j'avais pris la décision de voyager de nuit ... Les bus ne sont pas ce qu'il y a de plus confortables pour dormir, le passage à la douane dure un peu trop longtemps (tout le monde doit descendre du bus et aller au guichet présenter ses papiers, papoter en anglais - ou en français au retour - avec le douanier plus ou moins avenant, etc etc ...), et il y a un second arrêt d'une demie-heure environ pour remplir le carburant, mais au moins il y a le wifi gratuit (si ce n'est pas en panne) et on ne perd pas de journée de travail et/ou de visite pour le trajet.

NB : il paraît que les bus Trailways sont plus spacieux que les Greyhound, mais il vaut mieux choisir en fonction des horaires qui vous conviendront le mieux.


Une fois sur place, encore ensommeillée à 7h du matin et armée de mon Lonely Planet, j'avais repéré les choses incontournables à faire mais je comptais sur mon ami Nico pour me montrer ce qui n'était pas écrit dans mon petit guide : en effet, il avait déjà vécu un an à NYC auparavant et il est fou amoureux de la Grosse Pomme, de Harlem à Brooklyn en passant par Times Square, de la danse et des baskets, mais trop occupé à vivre à 200%, il n'avait jamais pris le temps de faire le touriste sur l'ïle de Manhattan. Nous avons donc croisé nos informations pour que mes 4 jours à NYC soit les plus intéressants possibles !

NB : la majorité de mes découvertes culinaires est absolument tout sauf diététique, je préfère prévenir ! Ni forcément végé, gluten free (ce serait même plutôt "gluten full"), etc ... Immersion totale dans la culture américaine.



JOUR 1 (samedi)

Les activités touristiques incontournables :


Balade dans Harlem (la 125th street)

Je n'ai pas eu beaucoup de chance car le jour de mon arrivée, il pleuvait sur la Grosse Pomme. La 125th (ou bien Dr. Martin Luther King Jr. Blvd.) regorge par beau temps de vendeurs ambulants, c'est un quartier plus populaire que les autres, mais tout aussi vivant et effervescent. Cela permet de se faire une idée de l'ambiance du quartier sans se perdre dans ses rues.


Balade sur la 5th avenue

C'est la rue qui longe Centrak Park du côté Est. Elle regorge de trésors culturels, comme le Guggenheim Museum, le MET, l'Hôtel Plaza, l'Apple Store (oui je pense qu'en prenant en considération l'affluence insoutenable de touristes - je n'ai toujours pas compris cet engouement d'ailleurs - cela fait maintenant parti du patrimoine culturel !), ou encore le Rockefeller Center et St. Patrick's Cathedral. Elle se poursuit jusqu'à Greenwich Village où elle semble aboutir sur Washington Square Park. La sculpture LOVE trônait sur l'un de ses trottoirs, et l'entrée du MoMA se cache à peine dans une rue perpendiculaire.


Brooklyn's Bridge

J'ai adoré traverser ce pont, malgré la pluie, le vent, le froid. Je le trouve majestueux lorsqu'on le foule du pied. Le seul bémol que je pourrai relever, c'est qu'une piste cyclable y soit aménagée : il y a tellement de touristes que je trouve cela dangereux de séparer la voie en deux avec un seul côté pour les piétons qui ne respectent pas la signalisation (moi la première ... mea culpa - mais c'était pour pouvoir faire de jolies photos !) et un seul côté pour les fous du guidon qui peuvent à peine se croiser sur cette étroite piste cyclable.



La High Line


La High Line est une ancienne voie ferrée réhabilitée en voie verte piétonne, en plein coeur de l'Art Gallery District et pas très loin de Chelsea. C'est une balade très agréable (même sous la bruine) qui offre des points de vue imprenables sur les quartiers avoisinants. Une belle découverte architecturale et culturelle.



Les petits + de mon séjour, notamment les découvertes culinaires :

Times Square tôt le matin

Fraîchement - ou non - descendue du bus, nous avons fait un petit tour par Times Square pour se mettre tout de suite dans l'ambiance de NYC avant d'aller prendre le métro pour poser mes affaires. Tout le monde connaît Times Square de nuit, les grands panneaux publicitaires multicolores et interactifs, tellement de lumières qu'on se croirait en plein jour, une densité de personnes à faire pâlir Tokyo ou Hong Kong, des magasins en tout sens, des théâtres pour toutes les comédies musicales du monde, de la musique, des taxis jaunes, etc etc ... Ou du moins, si vous ne l'avez pas vu de vos propres yeux, vous en avez une idée. Je vous conseille donc de passer y faire un tour au lever du jour, entre 7h et 9h du matin, avant que les magasins n'ouvrent leurs portes. Il n'y a pas un chat, ou bien seulement les accros du shopping au courant de la vente flash du moment de tel ou tel magasin qui s'alignent déjà sur le trottoir, et les employés de la ville qui finissent de nettoyer les rues. Les écrans sont illuminés et déversent leur flot de publicités en silence, on peut se balader librement sans heurter une personne aux yeux rivés sur son téléphone cellulaire ou encore une autre le nez en l'air captivée par les lumières. C'est dingue, mais je pense que c'est le moment où j'ai préféré Times Square, bien que l'on ne pouvait pas entrer dans le Toys'R'us pour voir la grande roue (oui oui il y a bien une grande roue pour enfant qui fonctionne dans le magasin !) ni dans le Hard Rock Café.


Le bagel au cream cheese & le café au lait sucré (dans un Deli ou un food truck)


Car lorsque vous demanderez un café sans précision, on vous servira probablement un café filtre allongé avec du lait et du sucre. D'après mon ami : "les New-Yorkais ont besoin que tout ait un goût doux et sucré ... smooth quoi !".


Le sandwich au pastrami (dans un Deli)

C'est le sandwich idéal de fin/ lendemain de soirée, un peu comme le kébab en France ou la poutine au Québec. Un peu compliqué à manger sans s'en mettre partout, mais très honnêtement, j'ai bien aimé !


Le burger du Shake Shack

Chaîne de fastfood incontournable aux USA a priori, car ce serait le meilleur des burgers. Cela reste à confirmer (car à Montréal et au Canada, il y a de très bonnes adresses aussi), mais en tout cas, c'est sans conteste meilleur que Mcdo, Quick et autres chaînes plus connues en France. Les frites ont une forme étrange et la limonade maison est délicieuse (mais, comme toujours, un peu trop sucrée).


Une glace dans la galerie marchande de l'Hôtel Plaza

Make your own ! Vous paierez au poids. Vous pouvez demander de goûter certains parfums avant de vous lancer dans la confection de votre petit pot de glace. J'ai goûté le parfum "Pumpkin" (citrouille) ! C'était étrange et bon, mais je n'aurais pas pu en manger tout un pot.


La soirée au Wicked Willy's

Un bar dansant que Nico affectionnait tout particulièrement. Situé dans Greenwich Village, ce bar, décoré comme un repaire de pirates, fait en effet du rhum sa spécialité pour rester dans la thématique. Dans la salle principale, il y avait une petite estrade avec deux barres de pole dance réservées aux femmes, et dans la seconde salle il y a des tables de bières pong et des miroirs sur les murs pour agrandir l'espace visuellement. Les toilettes des femmes sentaient bon l'encens, la musique bougeait bien, c'était assez crowdy mais on s'y est vraiment bien amusée. En revanche, je dois être une française un peu trop prude pour les moeurs américaines et la façon de danser en couple de ce côté de l'Amérique du Nord ...


JOUR 2 (dimanche)

Les activités touristiques incontournables :

Balade dans l'Upper East Side

Parce que dans n'importe quelle série américaine, c'est le quartier chic et tout le monde veut habiter là ... Bon, eh bien, c'est surtout des buildings, des buildings et encore des buildings. Il n'y a même pas d'épicerie ou de café sur les axes principaux. C'est beau, c'est grand, c'est clean, c'est impersonnel.


Central Park

Le poumon de Manhattan. De la verdure à perte de vue, une réserve d'eau au nord, des sculptures, des lieux charmants, et même une patinoire l'hiver ! J'aurais pu y flâner des heures et des heures.


Grand Central Terminal

Le hall de cette gare est vraiment magnifique. J'ai adoré les guichets à l'ancienne et le plafond.


Times Square de nuit

Parce qu'il faut quand même le voir pour y croire. Et puis c'est drôle de faire l'enfant au Toys'R'us, de se balader dans le Hard Rock Café comme dans un musée pour voir les guitares des plus grands guitaristes, de déambuler sur les trottoirs bondés, de ne plus savoir si c'est le jour ou la nuit ...



Les petits + de mon séjour, notamment les découvertes culinaires :

Les pancakes maison + smoothie dans le loft d'une galeriste dans l'Upper East Side

Pour le petit dèj du dimanche, on a rejoint une amie de Nico qui est fille au pair dans une famille qui habite dans l'Upper East Side, car ils étaient partis en week-end dans les Hamptons (véridique !). L'appartement était une véritable galerie d'art moderne ambulant, et le summum était très certainement le lustre en verres à Cosmopolitans ! Lorsqu'elle nous racontait la vie quotidienne de la famille, j'avais l'impression de lire un scénario de comédie dramatique américaine : que des clichés. C'en était presqu'affolant. Outre le cadre de notre petit-déjeuner, l'amie de Nico nous avait préparé de délicieux smoothies fraise-banane, et de succulents pancakes ! De quoi bien démarrer la journée !


Le hot-dog le plus rentable, chez Steack'n'shake

Super grand, pas trop mauvais, accompagné de frites et d'une boisson, pour à peine plus de 5$, on a l'estomac bien rempli et on n'a pas l'impression de s'être fait escroqué, contrairement aux hot-dogs que l'on peut trouver dans des food trucks sur Times Square qui coûte seul 5$ et font la moitié de celui-là !


Fouler le sol d'une école de danse New-Yorkaise dans le Quartier des Théâtres

Nico m'avait donné rendez-vous à son école de danse dimanche soir car il devait assister à un cours pendant que j'allais me balader. Je suis donc entrer et ai pu jeter des coups d'oeil dans les différents studios où se déroulaient différents cours de différents styles de danse. Toute une multitude d'élèves attendait dans les couloirs, ça m'a rappelé mes années de danse, et j'avais presqu'envie de mettre des chaussons ou des baskets et un legging et de faire partie de cette agitation, d'aller danser moi aussi.

JOUR 3 (lundi)

Les activités touristiques incontournables :

Le MET (Metropolitan Museum of Art)

Je voulais y passer 2h, j'y ai passé 2h30 au pas de course et je suis loin d'avoir tout vu. Ce qui m'a le plus impressionnée, outre la taille gigantesque du musée et la richesse des collections, c'est la façon dont ces dernières étaient présentées : dans la partie Europe de la Renaissance ou Médiévale, on rentrait vraiment dans un château ... On aurait pu se croire à Versailles ou Chambord. Tout, du sol au plafond, était là, disposé à l'identique. On retrouvait la même folie des grandeurs dans la partie américaine, où l'on pouvait entrer dans une véritable maison, ainsi que dans la partie Égypte ancienne.


J'ai découvert à l'entrée que les 25 $US (pour un adulte) que je m'attendais à payer ne sont en réalité qu'une suggestion (qui influe grandement sur ce que vous allez effectivement payer si vous avez un peu trop de bonne conscience, et suffisamment d'argent) : on peut donner ce que l'on veut, moins si l'on estime que notre budget est serré, ou plus si l'on souhaite faire des dons pour le musée et que l'on peut se le permettre.


Balade dans le Financial District (le Memorial 9/11, Wall Street & the Charging Bull)

Je voulais voir l'ancien emplacement des Twin Towers ainsi que l'extérieur du musée du Mémorial (mon planning de base était trop serré pour que j'y entre). Je me souviens encore lorsque le 11 Septembre 2001, j'avais appris en sortant du collège que les Deux Tours s'étaient effondrées car elles avaient été percutées par deux Boeing 747. Et que le même jour le Pentagone avait également été visé. Ça m'a fait tout drôle d'être face à ses énormes fontaines rectangulaires qui s'enfoncent dans le sol et sont entourées de nouveaux gratte-ciels.


Puis, après être passée devant la Trinity Church, je voulais voir Wall Street, en pensant au Loup de Wall Street et autres histoires vraies qui rendent cette rue si célèbre. Mais finalement, ce n'était qu'une rue assez étroite dans laquelle se succédaient banques, bourses et chambres de commerce et d'industrie. Il y avait même un immense Tiffany & Co. J'ai cherché en vain le Taureau de Wall Street. Abandonnant donc l'idée de le voir, je suis descendue vers Bowling Green, le premier et peut-être plus petit parc de NYC, où Manhattan aurait été achetée aux Indiens Lenapes par le colon néerlandais Pierre Minuit en 1626 pour 60 florins et quelques perles de verre (soit environ 24$ et quelques perles)*. Et c'est là que j'ai découvert le Charging Bull et sa nuée d'admirateurs. Impossible de l'approcher ni d'obtenir une photo correcte mais, au moins, je l'aurais vu.

*source Lonely Planet


Balade dans Chinatown, Little Italy, NoLIta, SoHo, NoHo & Union Square

Oui, j'ai plus ou moins traversé tous ces quartiers à pied en quelques heures ... Initialement je voulais aller visiter le temple bouddhique Mahayana dans Chinatown qui fait face à l'entrée du pont de Manhattan pour voir le grand Bouddha en or de 5m de haut ... Mais je suis arrivée à 17h50 et les personnes en charge du temple étaient déjà en train de le fermer (la fermeture est à 18h). Sans un mot, ils ne m'ont pas laissée entrer ... J'ai donc rebroussé chemin sur Canal Street, puis j'ai bifurqué sur Mulberry Street que j'ai remonté depuis Little Italy jusqu'à NoLIta. J'ai ensuite tourné sur ma gauche sur Prince Street ou Houston Street, jusqu'à SoHo et Broadway Street, que j'ai suivie jusqu'à Union Square où j'ai fait le tour de la place.


Les petits + de mon séjour, notamment les découvertes culinaires :

Visite du campus de Columbia

Nico, à qui je rendais visite, est actuellement en stage à Columbia. Il m'a donc fait faire un petit tour du campus, en me présentant le foyer des élèves - où se trouve tous les bureaux des différentes associations étudiantes, ainsi qu'une cafèt et quelques salles pour étudier ou se relaxer -, la magnifique entrée de la bibliothèque de l'université, et les marches de la cantine, sur lesquelles nous avons déjeuné, au soleil. Il m'a expliqué que chaque bâtiment correspondait à une branche : droit, sociologie, sciences, etc... Et comme dans les séries ou les films américains, une équipe de je ne sais pas quel sport a traversé le campus en footing, torse nu en bloomers ... (Oui, je me suis rincé l'oeil, haha !)


Déjeuner dans un chinese truck

En sortant de Columbia ou de la station de métro sur Broadway Street, vous tomberez sur des petits food trucks chinois (le menu placardé sur la roulotte est à peine traduit en anglais). Il vaut mieux arriver assez tôt pour éviter la queue. Avant ou après une certaine heure vous ne pouvez pas commandé tout ce qui est sur la carte ... Ainsi nous ne pouvions pas commandé des nouilles spéciales que Nico voulait me faire goûter. Nous avions donc une base de riz blanc et 3 ou 4 éléments à choisir pour constituer notre lunch box.


Le resto tout chocolat : Max Brenner

Un restaurant/bar/boutique axé sur le chocolat situé sur Broadway (quasiment au croisement avec Union Square). Tous les plats salés du menu ne sont pas forcément faits avec du chocolat, mais vous pouvez y tester des cocktails au chocolat, et surtout des desserts plus savoureux les uns que les autres. Comme le chocolat est leur spécialité, vous ne serez pas déçus.


Le Mac'n'cheese

Nico raffole de ce plat très américain que tous les New-Yorkais connaissent mais qui ne se trouve pas si facilement dans un restaurant. En gros, ce sont des pâtes macaronis avec pleiiiiiin de fromage ... Dans celui que j'ai goûté (au Max Brenner), il y avait 5 variétés de fromage dans mes pâtes, ainsi que des lardons et des tomates. J'ai trouvé la portion beaucoup trop grosse, c'en était écoeurant à la fin, et puis après avoir vécu 8 mois en cumulé en Italie, je ne suis pas tombée des nues devant ce plat.


JOUR 4 (mardi)

Les activités touristiques incontournables :

L'Empire State Building

La montée coûte un peu cher (plus de 30 $US pour le 86ème étage), mais je trouve que cela en vaut vraiment la peine. Des audio-guides sont distribués avant de monter dans l'ascenseur (il y a plusieurs langues disponibles), et la visite se fait par étape. Avant de monter au point de vue au 86ème étage, il y a tout un parcours qui nous en apprend un peu plus sur l'Empire State Building : le contexte historique, la gestion du chantier, le labeur des ouvriers, les grands noms derrière ce projet titanesque, etc ... J'ai trouvé cela très intéressant. Une fois en haut, la vue à 360° coupe vraiment le souffle.



Le Ferry pour Staten Island

Une super activité gratuite qui permet d'observer la Statue de la Liberté d'assez près depuis le bateau et d'avoir une belle vue sur New-York Harbor. Bon, il ne faut pas se tromper de côté du ferry pour pouvoir voir Miss Liberté - comme j'ai pu le faire à l'aller -, et le must c'est lorsque le ferry n'a pas de vitre sur les côtés - pour la qualité des photos.



Les petits + de mon séjour, notamment les découvertes culinaires :


NY Public Library

Parce qu'elle est immense et belle du sol au plafond en passant par les salles de lectures, les couloirs et les toilettes, il faut y mettre les pieds au moins une fois ! De plus, lorsque j'y suis allée, il y avait une exposition sur la photographie, j'étais aux anges. J'ai également fait un petit tour par la boutique où j'avais envie de tout acheter ... Mais je me suis retenue (budget serré oblige !).


Le Lincoln Center

Regroupement des théâtres, opéras et de la très célèbre Julliard School. L'architecture des bâtiments est très intéressante, et c'est un lieu à voir. Le must serait d'aller y voir un concert ou un ballet.


Balade dans Chelsea

Je voulais essentiellement aller voir l'Hôtel Chelsea, le très célèbre Hôtel Chelsea. Il était en rénovation lors de mon séjour mais on pouvait tout de même voir une bonne partie des façades. En lisant l'autobiographie de Patti Smith (Just Kids), je m'attendais à un hôtel de taille modeste ... C'est au contraire une immense bâtisse en brique rouge, comptant au moins une dizaine d'étages (NB : 12 d'après Wikipédia). Je n'ai pas osé y entrer, mais de part et d'autre de la porte d'entrée, on peut voir des plaques avec les noms de certaines personnes célèbrent qui y ont vécu, y sont nés, y sont morts, y ont créé des chefs d'oeuvre ... Pour n'en citer que quelques uns, outre Patti Smith : Mark Twain, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Stanley Kubrick, Edith Piaf, Bob Dylan, Jimi Hendrix, Henri Cartier-Bresson, Charles James, ... Andy Warhol y a même dirigé un film en 1966.


Pour la petite histoire (sources Wikipédia & Lonely Planet) : Construit en 1883 et ouvert en 1884 en tant que première coopératives d'appartements privés, il fait faillite et réouvre en 1905 en tant qu'hôtel, hébergeant majoritairement des artistes, pour de longs séjours. Il est fermé aux touristes pour rénovations depuis l'été 2011 (je n'aurais donc pas pu entrer dans le hall anyway) et appartient maintenant au promoteur immobilier Joseph Chetrit. Les rumeurs disent que la prochaine vie de cet hôtel mythique sera en tant qu'hôtel de luxe ... Heureusement qu'il a été inscrit en 1977 au National Register of Historic Places !

Dunkin'Donuts

Je ne sais pas si c'est mon organisme qui faisait une overdose de malbouffe, de gras, de sucre et de café filtre, mais je n'ai absolument pas aimé ce petit sandwich sucré-salé oeuf/ burger végé/ croissant ... Sans parler du café "pipi de chat" - pardonnez-moi l'expression !. Bref, j'aurais peut-être dû goûter leur spécialité, un donuts ... Mais je ne raffole pas des donuts.


Le cheesecake de Lindy's

Il y a toujours une petite place dans mon estomac pour une part de cheesecake - qui a finalement été mon repas jusqu'au lendemain matin tant c'était bourratif ! Mais, malgré le prix (presque 10 $US !!), je me suis régalée. La décoration intérieure du Lindy's était plutôt sympathique, et ce qui était vraiment nice - aaargh j'écris comme une québécoise ! - , c'était les photos en noir & blanc de personnes célèbres qui sont venues dans ce restaurant, partout sur les murs. Vous pourrez le trouver au croisement de la W 53rd et de la 7th Ave.



POUR QUELQUES JOURS SUPPLÉMENTAIRES (au moins 2 pour ne pas courir)

Ce que je n'ai pas fait mais qui était prévu initialement :

Balade à Williamsburg > Quartier de Brooklyn très vivant, très arty et très musical.

Top of the Rock (Rockfeller Center) > Pour voir l'Empire State Building de haut et profiter d'une autre belle vue sur Manhattan.

Le MoMA > Il paraît que c'est vraiment un musée très intéressant, avec de très riches collections (là encore les 25 $US sont une suggestion de prix d'entrée).

Ce que j'aurai pu envisager de faire aussi :

> Aller sur la Statue de la Liberté

> Le Guggenheim Museum

> Le National Museum of the American Indian (Financial district)

> Aller voir les Nations Unies (et si possible effectuer la visite guidée)

> The Frick Collection

Le petit + que j'aurai bien fait :

Le Brunch 230th (sur la 5th ave) > Un ami l'a fait avec sa famille cet été. Il paraît que la vue est sublime et le buffet à volonté délicieux. Next time !

#newyork #USA #NYC #semaine #bonnesadresses #culture #alimentation