MONTRÉAL : WINTER IS COMING !


Premières neiges !

Nous avions eu une première chute de neige mi-octobre ... Très léger mais très flippant. Mi-octobre, les couleurs n'étaient pas encore finies, et cela aurait présagé un hiver bien long, c'était beaucoup trop tôt ! Puis nous sommes partis faire une rando à l'Acropole des Draveurs (dont je parlerai très prochainement), au dessus de Québec et de la Baie Saint-Paul, qui s'était déroulée à moitié sous la neige et dans le vent, et nous avions eu bien froid aux doigts.


De retour à Montréal, malgré quelques journées plus froides que d'autres, notamment lors de mes escapades à Québec et Toronto, j'ai repoussé le plus possible l'achat de chaussures d'hiver, n'en ressentant pas encore l'extrême nécessité. La semaine dernière, je me suis "mis une hélice" et ai finalement commencé à entrer dans les boutiques pour voir ce qui se faisait en matière de chaussures chaudes et étanches, et à quel prix. Après deux jours de repérage et d'interrogatoire des vendeurs, je me suis décidée à acheter une paire (avec les sous de mon anniversaire !). Et aujourd'hui, à peine quelques jours plus tard, il neige ! (Hier, lundi 23 Novembre 2015, c'était la première journée de la saison totalement en négatif) Ce timing !


Question chaussures !


Malgré l'avis de certains vendeurs - le genre de mec qui va me dire que les UGG que tout le monde porte c'est génial ! -, j'ai essayé de rester lucide et j'ai plus particulièrement bombardé de questions une des vendeuses françaises installée à Montréal depuis 4 ans qui avait l'air honnête, pour essayer de choisir correctement mes chaussures sans le regretter. Elle m'a confirmée que les marques canadiennes étaient souvent de bonne qualité et bien adaptées pour les conditions météorologiques.


D'après sa propre expérience : Sorel c'est principalement du marketing, UGG ce n'est pas étanche (mais ça je m'en doutais déjà), Timberland c'est correct.

D'après l'expérience d'une amie : Yellow c'est à éviter, car pas forcément de très bonne qualité et le service après-vente est inexistant.


J'ai essayé des bottes qui montaient jusqu'aux genoux, plutôt élégantes de l'extérieur et fourrées en polaire à l'intérieur, si bien que j'avais l'impression de mettre des chaussons. Si mon père avait été Crésus, je les aurais très certainement prises ... Mais des bottes d'hiver fourrées coûtent minimum 250 $ HT ... Le modèle en question, de la marque canadienne Bos&Co, en cuir et de très bonne facture, coûtait 275 $ HT, donc en ajoutant les taxes et les produits pour protéger le cuir, on dépassait largement les 300 $CAD et donc mon budget.


J'ai ensuite essayé une paire qui ressemble à des Doc Martens ou des Timberland, de la marque canadienne Kodiak. L'une des vendeuses les porte depuis 3 ans et n'a jamais eu froid aux pieds, excepté un jour lors d'un week-end en chalet par - 30°C avec des chaussettes humides. Autant dire que cet argument ajouté au prix raisonnable (160 $ HT) et à l'aspect plutôt fin de cette paire de chaussures a fini de me convaincre. Ainsi, avec les taxes et les produits pour protéger le cuir, je m'en suis tirée pour à peine 200 $CAD, soit environ 140 €, ce qui est tout à fait correct. Et si jamais j'ai froid aux mollets, j'achèterai des guêtres en laine.


Les autres marques canadiennes qui valent le coup :

> Anfibio : très bonne qualité mais un peu cher.

> Cougar : bon rapport qualité prix, mais pas très élégant.


Une québécoise conseillait North Face sur le groupe des PVTistes à Montréal, à prix raisonnable (entre 150 et 220 $CAD selon le modèle avec les taxes).


Le petit plus : ce qui tiendra bien chaud pour les grands frileux, ce sont les matières naturelles => la laine véritable par exemple ! Et surtout privilégiez les semelles épaisses et non lisses pour adhérer le mieux possible au sol tout en étant bien isolé.


Question manteau !


J'ai décidé de ne pas investir cette année et de me débrouiller avec ce que j'ai : j'ai effectivement plusieurs manteaux, cependant je ne suis pas certaine qu'ils soient très efficaces à -30°C étant donné que je les ai acheté en France, mais je suis parée pour la méthode "oignon".


Sinon, Canada Goose, il paraît que c'est bien chaud, mais la qualité justifie-t-elle le prix ?! Parce que 700 $CAD pour un manteau, c'est quand même pas donné ! Pour des prix bien plus raisonnables - autour de 150 $CAD - plusieurs québécois ont conseillé la marque canadienne Noize sur le groupe des PVTistes à Montréal. Donc avant de se jeter sur une Canada Goose et de plonger dans la spirale infernale du marketing, il vaut mieux se renseigner sur ce qui se fait d'autre au Canada.


Le petit plus : le duvet, ça tient vraiment chaud ! (le doublage type couverture de survie aussi !)


Pour finir la panoplie :


Une tuque (un bonnet), des mitaines (des gants - mais je conseille grandement les moufles !!) et une écharpe si besoin !