EXPÉRIENCE SPORTIVE : FAIRE UN FOOTING L'HIVER À MONTRÉAL


Faire un footing à Montréal en hiver, c'est tout une épreuve ! Alors, pour cet article, pour changer un peu, j'ai eu envie de faire quelque chose que je n'avais pas fait depuis longtemps : dessiner ! Car je ne peux pas prendre de photo lorsque je cours, étant donné que je n'emmène jamais mon téléphone ... Ce n'est pas du grand art - je n'avais même pas de feuille blanche ni de scanner ... - mais ça m'a bien amusée de faire ces petites illustrations au crayon de papier, stylos et crayons de couleurs !


Étape 1 : S'habiller ... chaudement !


Eh oui, lorsqu'il fait -10 ou - 20°C (ou encore moins ...), il faut prévoir le coup ! On n'enfile pas bêtement un jogging et des baskets ... Même si l'on va bouger et se réchauffer, les poils du nez vont geler, les yeux vont pleurer, et l'on va expiré de la "fumée" ! Sans oublier qu'avant d'atteindre le parc (Lafontaine ou Mont-Royal ou autre), on traverse des rues et il y a des feux de signalisation auxquels il faut parfois s'arrêter et attendre de pouvoir traverser ... Bref il faut s'équiper un minimum si on ne veut pas ressembler à un gros glaçon et perdre quelques doigts au retour !


Étape 2 : Vaincre la neige !


Lorsque Montréal a recouvert son grand manteau blanc, c'est bien joli ... Mais si les déneigeuses de trottoir ne sont pas passées (et elles ne passent pas forcément dans les parcs), gare au piège ! Lorsqu'il vient de neiger, toute la nuit par exemple, la neige est belle, fraiche et ... profonde ! Elle n'est pas encore damée, donc c'est pire qu'une plage de sable : on s'enfonce dedans et on a bien du mal à avoir des foulées normales ! (et je ne parle pas de faire un footing SOUS la neige ... mais tant qu'on a une tuque et qu'il n'y a pas de vent, ça reste correct ! - sinon il faut vaincre le blizzard !)



Étape 3 : Vaincre le verglas !


Sous cette belle couche blanche et légère, se cache le pire traître au monde : le verglas ! Même si vous l'avez repéré et appréhendé, que vous avez décidé de ralentir la cadence au pas, il peut vous réserver une surprise, et avant de dire "ouf", vous vous retrouvez les quatre fers en l'air ! Avec quelques bleus en plus. Soyez donc prudent : dès que ça brille un peu trop, contournez la zone dangereuse ! S'il a gelé pendant la nuit ou s'il y a eu de la pluie verglaçante, redoublez d'attention ! (bref, suivez la météo !).


Étape 4 : Profitez de l'air frais et vivifiant !


Au moins, en faisant un footing dans le froid, vous allez cramer un max de calories et éliminez les excès des fêtes ! Mais en dehors de cet aspect purement physique, faire du sport en plein air dans le froid donne de l'énergie et calme bien plus que lorsqu'il fait chaud (enfin pour ma part ...) comme une bonne journée au ski ! L'air semble plus pur - du haut du Belvédère au Mont-Royal, on voyait vraiment loin ! - et vous finissez votre footing pleins d'ondes positives (bon évidemment, si on s'est écrasé le cocxis ou la hanche sur une plaque de verglas, c'est tout de suite moins drôle et pas sûre qu'on puisse avoir des ondes positives ... !).


Le must, c'est lorsque le ciel est bleu, le soleil éclatant, et le chemin/trottoir bien damé pour garder une bonne foulée ! À vos baskets, prêts ? Courez !

#montréal #sport #hiver #lifestyle