DÉCOUVRIR MONTRÉAL EN ÉTÉ : HUMIDEX, ÉCUREUILS & LOOK DE RUE


Biosphère de Montréal

30.07.2015

Une histoire de ressenti ...


Je savais de source sûre qu'à Montréal, il faisait chaud l'été, mais je ne pensais pas atteindre les 40°C avec le facteur Humidex ! (voire plus ...).


Qu'est-ce que c'est que ce facteur ? C'est un facteur qui permet d'évaluer la température ressentie en combinant la température mesurée au mercure au taux d'humidité ... Ainsi votre thermomètre peut afficher 30°C mais vous pouvez être en train de vous liquéfier sur place car vous ressentez une chaleur de 40°C ! (en hiver, on utilise le facteur Vent - c'est bien connu, si le vent est trop fort, on peut avoir l'impression qu'il fait -30°C alors que le mercure atteint à peine les -20°C).


Et donc, oui l'été à Montréal est chaud lorsqu'il n'y a pas d'orage. On fait notre capital "températures positives" avant d'entamer l'hiver et ses températures plus que négatives ...


... Suivie d'une histoire de petites bêtes ...


Mignon les écureuils ? Oooh ouiouiouiiiiiiiii ! "FAUX !"


Non, c'est mignon une semaine un écureuil ... Jusqu'à ce qu'il découvre l'entrée de votre appart' et la poubelle de votre cuisine ! (les poubelles dans la rue, il les a déjà repérées depuis longtemps !). Et alors, tel un rat ou un chat de gouttière, il s'empresse de déchiqueter le sac noir contenant les ordures, et de s'enfuir avec son butin en laissant une trainée d'épluchures d'avocat ou autre dans son sillage ...


Allez, ça reste mignon dans les parcs, lorsque l'on consent effectivement à se délester de ses épluchures de carottes !


... Et pour finir, une histoire de style.


Montréal est une ville hétéroclite, mutli-culturelle et tolérante. Un salad bowl géant, un melting pot foisonnant, une diversité impressionnante.


Ainsi, il est encore moins rare qu'en Italie d'y croiser des gens tatoués de la tête aux pieds, avec des cheveux roses, bleus, verts, des piercings à des endroits improbables, au look étrange (c'est un short, ça ? il porte une robe lui ?), à côté d'une enfant voilée à la piscine et d'un homme en tenue juive traditionnelle au croisement de la rue. Et bizarrement, ça ne gêne personne. Il y a bien des quartiers chauds et des itinérants (mot québécois pour SDF), comme partout ailleurs, mais on ne verra pas cinq filles en tabasser une autre pour tenue indécente ici !


Plus précisément pour les tatouages, c'est très démocratisé, à tel point que c'est presque rentable de s'en faire un ici, plutôt qu'à Paris ou Milan ! Une amie s'en est fait un petit pour seulement 60 $CAN, soit à peine 45 € ! Quand j'ai dû débourser 80 et 120 pour les miens qui ne sont pas beaucoup plus gros ... Mais malgré tout, comme ailleurs, il vaut mieux connaître un bon tatoueur et son style et mettre quelques dollars de plus pour un beau travail (c'est un domaine où effectivement le prix est un facteur indicateur de qualité !), plutôt que d'entrer directement dans la première boutique sur Saint-Denis ou Saint-Laurent ! (il y en a à la pelle alors méfiance !).


Épilogue


Deviendrais-je bien montréalaise ? Je commence déjà à remplir quelques uns des critères indicatifs clés de Julien à lire ici !


Très bientôt (peut-être même aujourd'hui !), de nouveaux articles sur ma nouvelle vie de montréalaise d'adoption (encore un peu trop frenchy ... je n'ai pas pris l'accent pour l'instant !) en PVT (toujours pas de taff, ne demandez pas, vous le saurez bien assez vite lorsque j'en aurais un !) !!


Écureuil au Parc Lafontaine

#montréal #réflexions